La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 786,54
    +909,02 (+1,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

TEMOIGNAGE. "J'ai annulé 515 000 € de dettes de soin pour mes patients démunis"

·1 min de lecture

Cela ne fait absolument aucun doute : c'est un magnifique cadeau qu'a offert le docteur Omar Atiq à 200 patients. Comme le rapporte CNN, ce médecin spécialisé en oncologie a effacé la dette de plusieurs de très nombreux malades qu'il suivait, et a donc fait l'impasse sur la somme non négligeable de 515 000 € ! "J'ai toujours été effaré de voir que des citoyens se rongeaient les sangs pour payer les services médicaux alors qu'ils sont malades, explique-t-il. Mais c'est ainsi que notre système de santé [américain] fonctionne."

"La majorité des patients a heureusement une assurance maladie, mais certains n'en ont pas. J'ai la chance de ne pas avoir besoin d'argent. Ma femme et moi y avons réfléchi et avons envisagé d'annuler toutes les dettes. Nous pouvions le faire, alors nous l'avons fait", confie-t-il simplement avec un doux sourire. Le cancérologue, qui a créé sa clinique en 1991, souligne avoir longtemps ignoré la situation financière de ses patients, préférant se concentrer sur la dimension médicale de sa mission.

Aux Etats-Unis, une personne sans assurance maladie peut s'endetter pour le reste de sa vie

Mais lorsqu'il ferme son établissement en février 2020 pour rejoindre l'institut Winthrop P. Rockefeller de lutte contre le cancer, il se rend compte de la charge financière considérable que les factures de santé font peser sur certains patients. Dans de nombreux pays, les frais médicaux liés au cancer atteignent très rapidement des montants (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Delphine Jubillar : cette peur insoupçonnée qui met à mal la thèse du départ volontaire
Derrière le miroir de sa salle de bain, une femme découvre… un appartement !
TEMOIGNAGE. “Notre fils a tué le prêtre qui a abusé de lui, de son père, et provoqué le suicide de son grand-père”
AFFAIRES OUBLIÉES. L'affaire Valérie Subra : les crimes d'une "beauté diabolique"
TEMOIGNAGE. “Avec mes copains, on a sauvé une fillette de la noyade”