La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0037 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    32 112,57
    -3 362,49 (-9,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0055 (-0,40 %)
     

Tel-Aviv propulsée en tête des villes les plus chères du monde

·1 min de lecture
Tel-Aviv a supplanté Paris et Singapour comme ville la plus chère du monde.

En 2021, Paris a perdu sa position de leader du classement annuel de « The Economist », rétrogradant ainsi à la deuxième position, ex aequo avec Singapour.

D'après l'étude annuelle de The Economist, révélé mardi 30 novembre, Tel-Aviv a supplanté Paris et Singapour comme ville la plus chère du monde. Le classement du journal britannique souligne que les problèmes de chaîne d'approvisionnement ont fait grimper les prix dans de nombreuses villes. L'indice mondial du coût de la vie, publié par The Economist Intelligence Unit (EIU), classe 173 villes en fonction des prix d'après un panier de plus de 200 produits et services.

En 5e position l'année dernière, Tel-Aviv devient la ville la plus chère du monde pour la première fois. Selon l'étude, cette position reflète la vigueur de la devise israélienne, le shekel, face au dollar, car l'indice prend pour base de comparaison les prix à New York. Après avoir partagé la première place avec Zurich et Hongkong en 2020, Paris recule à la deuxième position, qu'elle occupe avec Singapour dans cette nouvelle édition. L'augmentation des prix mesurée est la plus rapide enregistrée depuis cinq ans, à 3,5 %. « Les problèmes de chaîne d'approvisionnement ont contribué à la montée des prix, le Covid-19 et les restrictions sociales pesant toujours sur la production et le commerce à travers le monde », note The Economist.

À LIRE AUSSI À la COP26, la pression des villes sur les États

La forte avancée de Téhéran

Damas reste la ville la moins chère du monde en raison d'une devise qui s'écroule face au dollar et par conséquent des prix en billets verts qui plongent, la guerre civile continuan [...] Lire la suite

VIDÉO - Chine: lassés de la ville, des jeunes partent travailler la terre :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles