Publicité
La bourse ferme dans 7 h 32 min
  • CAC 40

    8 020,06
    +38,55 (+0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 932,60
    +18,47 (+0,38 %)
     
  • Dow Jones

    37 753,31
    -45,66 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0684
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    2 390,40
    +2,00 (+0,08 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 295,80
    -2 220,33 (-3,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,04
    -0,65 (-0,79 %)
     
  • DAX

    17 808,34
    +38,32 (+0,22 %)
     
  • FTSE 100

    7 884,77
    +36,78 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    15 683,37
    -181,88 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    5 022,21
    -29,20 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    38 079,70
    +117,90 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    16 420,95
    +169,11 (+1,04 %)
     
  • GBP/USD

    1,2473
    +0,0017 (+0,14 %)
     

Teknival dans l’Indre : le propriétaire du terrain n’a aucun problème avec les teufeurs

Une vue aérienne du Teknival à Villegongis, dans l’Indre, le 18 mai 2023.

Dominique Paillault, agriculteur de 65 ans, possède depuis 25 ans les champs où se sont installés illégalement les 60 000 teufeurs.

FRANCE - « Ils me disent “on va avoir passé quatre jours du tonnerre” ». Le propriétaire du terrain de 70 hectares où se déroule jusqu’à ce dimanche soir le 30e Teknival, sur la commune de Villegongis dans l’Indre, semble presque ravi de la situation.

Le rassemblement interdit et les 60 000 teufeurs qui ont convergé sur ses champs depuis jeudi ne lui posent aucun problème, comme il l’a affirmé auprès de franceinfo samedi 20 mai.

« Ce sont des jeunes respectueux et très gentils », a ainsi déclaré Dominique Paillault, agriculteur de 65 ans, qui possède le terrain depuis 25 ans. « Je suis à peu près certain que ce sera propre après leur départ. »

PUBLICITÉ

« Tous ces jeunes sont très polis. Dès qu’ils ont su que c’était moi le propriétaire, ils m’ont tous dit “merci” », assure-t-il sur franceinfo.

Samedi après-midi, il a aussi pu constater que « les jeunes arrêtent la musique régulièrement pendant deux heures pour prendre le temps de nettoyer » la zone. Dominique Paillault n’est absolument pas en colère, « cela n’avancerait à rien » selon lui.

Un plan de circulation adapté « lorsque le Teknival va commencer à se dissoudre »

Sur place, les autorités ont déployé un important dispositif médical, sanitaire et logistique - avec notamment la réquisition de bouteilles d’eau potable - afin d’assurer la sécurité de l’événement.

« À aucun moment il n’y a eu d’engorgement » du côté des secouristes ou du poste médical avancé dressé dans le centre de Villegongis, village de 110 habitants, avait relevé samedi le préfet de l’Indre, Stéphane Bredin.

Trois équipes du SMUR (Structures mobiles d’urgence et de réanimation) étaient mobilisées pour la nuit de samedi à dimanche, « celle qui pourrait engendrer le plus de risques », avait souligné le préfet, qui travaille déjà avec les maires des communes concernées à un plan de circulation adapté « lorsque le Teknival va commencer à se dissoudre » dans la journée de ce dimanche.

L’afflux des participants jeudi matin avait provoqué des files longues de plusieurs kilomètres sur les petites routes menant au site.

Le dernier bilan faisait état de 25 personnes verbalisées pour conduite sous l’emprise de stupéfiants, quatre pour conduite en état d’ivresse ainsi que 145 pour détention de stupéfiants.

VIDÉO - Une seconde vague de fêtards arrive au Teknival dans l'Indre

Une maire démissionne en Haute-Saône après une agression et des injures homophobes

À Toulouse, pour l’Aïd el-Fitr, la police a demandé de compter les élèves absents