Publicité
La bourse ferme dans 3 h 2 min
  • CAC 40

    7 934,48
    +4,66 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 874,62
    +10,33 (+0,21 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,23
    -62,27 (-0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0855
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 046,10
    +7,20 (+0,35 %)
     
  • Bitcoin EUR

    52 450,13
    +5 102,90 (+10,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,52
    -0,06 (-0,08 %)
     
  • DAX

    17 519,63
    +96,40 (+0,55 %)
     
  • FTSE 100

    7 683,92
    -0,38 (-0,00 %)
     
  • Nasdaq

    15 976,25
    -20,55 (-0,13 %)
     
  • S&P 500

    5 069,53
    -19,27 (-0,38 %)
     
  • Nikkei 225

    39 239,52
    +5,81 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    16 790,80
    +156,06 (+0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2681
    -0,0007 (-0,05 %)
     

Teknival dans l’Indre : un homme en urgence absolue

FAITS DIVERS - Depuis jeudi, les fêtards affluent à Villegongis, petit village de l’Indre, bravant l’interdiction de la préfecture pour fêter les 30 ans du Teknival.

Près de 30 000 personnes étaient présentes ce vendredi 19 mai au matin dans un champ de 70 hectares où sont installés d’immenses murs d’enceintes sonores, rapporte France Bleu Berry. Et jusqu’à 60 000 personnes au total sont attendues au plus fort du week-end, samedi.

Une personne en urgence absolue et 16 en urgence relative ont été prises en charge par le poste médical avancé installé en marge du Teknival, a-t-on appris ce vendredi 19 mai auprès de la préfecture.

La personne en urgence absolue est un homme de 40 ans, sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiant, qui s’est endormi et s’est réveillé sous une voiture avec une rougeur au niveau du thorax, selon une source proche du dossier. Il s’exprimait sans difficulté et a refusé de déposer plainte.

Trois personnes ont par ailleurs été évacuées vers le centre hospitalier de Châteauroux, a précisé la préfecture.

Une vue générale du Teknival dans un champ à Villegongis, dans l’Indre, le 18 mai 2023.
Une vue générale du Teknival dans un champ à Villegongis, dans l’Indre, le 18 mai 2023.

Deux personnes ont aussi été placées en garde à vue – pour délit routier et conduite sous l’emprise de stupéfiants –, tandis que 23 personnes ont été verbalisées pour possession de stupéfiants.

200 gendarmes mobilisés

Près de 200 gendarmes sont mobilisés pour l’événement, avec des renforts envoyés de Blois et Marseille.

Prises par surprise par ce rassemblement, théoriquement interdit par deux arrêtés préfectoraux, ni la mairie de Villegongis – 110 habitants seulement – ni les autorités locales n’ont pu s’organiser pour encadrer dans de bonnes conditions un tel déferlement de participants, venus de toute la France et même de l’étranger.

« Le Teknival n’ayant pas été déclaré en préfecture et étant interdit, il n’a pas permis aux services de l’État et aux collectivités territoriales de préparer ce rassemblement dans les meilleures conditions », a déploré le préfet.

Un centre de commandement réunissant les principaux services a été mis sur pied dès jeudi matin sur la commune où « un poste médical avancé opérationnel pour 20 lits », dont dix pour les urgences absolues, a également été installé.

Des associations agréées organisent en outre une présence de 25 à 35 bénévoles sur le site même du festival.

À voir également sur Le HuffPost :

Mort d’Audrey Felice à Tarbes : ce que l’on sait de ce probable féminicide