Publicité
Marchés français ouverture 4 h 37 min
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 905,78
    +29,07 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0810
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    18 078,24
    +140,40 (+0,78 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 989,38
    +506,22 (+0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 442,67
    +47,63 (+3,41 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

Teddy Riner a eu son 11e titre de champion du monde grâce à une erreur d’arbitrage

Teddy Riner a été sacré champion du monde pour la 11e fois à Doha le 13 mai 2023.
Teddy Riner a été sacré champion du monde pour la 11e fois à Doha le 13 mai 2023.

JUDO - Ce 11e titre aura-t-il la même saveur pour Teddy Riner ? Ce mercredi 17 mai, la Fédération internationale de judo (FIJ) s’est excusée d’une erreur d’arbitrage commise au profit du français, sacré aux dépens du Russe sous drapeau neutre Inal Tasoev, en finale des poids lourds aux Championnats du monde à Doha samedi.

L’action en question est intervenue dans le golden score, la prolongation après les quatre minutes réglementaires de combat, où le premier qui marque s’impose. Si elle avait été prise en compte, elle aurait offert l’or mondial à Tasoev.

« En finale des +100 kg, entre Teddy Riner et Inal Tasoev, il y a eu une action où ni l’arbitre sur le tapis ni la Commission d’arbitrage de la FIJ n’ont accordé de point. L’attaque de Teddy Riner a été bloquée et contrée par Inal Tasoev. La décision a été de continuer le combat, sans comptabiliser la contre-attaque », explique la FIJ dans un communiqué ce mercredi 17 mai.

Un waza-ari gagnant

« Après la compétition, en prenant en considération les règles d’arbitrage en vigueur et l’opinion d’experts du judo, nous estimons qu’un point pour la contre-attaque de Tasoev pourrait être accordé », poursuit-elle, avant de s’excuser.

PUBLICITÉ

« La Commission d’arbitrage de la FIJ s’excuse profondément pour sa décision et informe que ce type d’action sera comptabilisée à l’avenir, conformément aux règles en vigueur », souligne-t-elle.

Pendant le combat, le Russe sous drapeau neutre, bras levés et poings serrés, a d’ailleurs pensé l’espace d’un instant avoir gagné, quand Riner, au sol, faisait lui non du doigt. Le double champion olympique (2012 et 2016) a fini par s’imposer un peu plus tard, par waza-ari.

Riner (34 ans) a été sacré pour la onzième fois champion du monde (9 en +100 kg, 2 en toutes catégories) au Qatar, six ans après ses deux derniers titres. L’athlète, qui a savouré cette victoire obtenue après six ans d’absence aux mondiaux, n’a pas réagi à ce communiqué.

À voir également sur Le Huffpost :

Clarisse Agbégnénou privée par la fédé de Judo d’aides financières à cause d’un kimono

Programme et dates des JO de Paris 2024 : le calendrier complet de la cérémonie d’ouverture à la clôture