La bourse ferme dans 1 h 30 min
  • CAC 40

    6 036,90
    -36,45 (-0,60 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 531,12
    -2,05 (-0,06 %)
     
  • Dow Jones

    31 424,52
    -76,16 (-0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0586
    +0,0028 (+0,26 %)
     
  • Gold future

    1 830,50
    +0,20 (+0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    19 702,44
    -630,56 (-3,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    454,21
    -7,59 (-1,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    106,30
    -1,32 (-1,23 %)
     
  • DAX

    13 145,17
    +27,04 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 235,88
    +27,07 (+0,38 %)
     
  • Nasdaq

    11 551,24
    -56,38 (-0,49 %)
     
  • S&P 500

    3 899,41
    -12,33 (-0,32 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,2278
    +0,0008 (+0,06 %)
     

Technicolor présente Technicolor Creative Studios dans le cadre de la Journée Investisseurs

TECHNICOLOR
TECHNICOLOR

COMMUNIQUE DE PRESSE

Technicolor présente
Technicolor Creative Studios dans le cadre de la
Journée Investisseurs

Paris (France), le 14 juin 2022Technicolor (Euronext Paris : TCH ; OTCQX : TCLRY) organise aujourd’hui à Londres à 13h BST (14h CEST) sa Journée Investisseurs, laquelle débutera d’abord avec la présentation de VANTIVA (le nouveau nom de Technicolor Hors-TCS), suivie de Technicolor Creative Studios (« TCS » ou le « Groupe »). Christian Roberton, futur Directeur Général de TCS, Laurent Carozzi, futur Directeur Financier de TCS et l’équipe de direction de TCS détailleront l'orientation stratégique et la feuille de route de croissance de la future nouvelle société, ainsi que ses objectifs financiers. Un communiqué de presse séparé présentant la vision et la stratégie de VANTIVA est publié aujourd’hui.

  • TCS a pour ambition de devenir le partenaire de premier choix dans les effets visuels collaboratifs pour les entreprises les plus créatives du monde

  • TCS est idéalement positionné pour bénéficier de la forte croissance structurelle dans un marché en pleine expansion

  • TCS confirme les hypothèses prospectives publiées le 6 juin 2022. Le Groupe oriente désormais le marché avec de nouveaux indicateurs de performance clefs (« KPI » ou « KPIs ») avec notamment :

    • Un EBITDA ajusté1 après loyers (nouvelle définition) compris entre €120-130 millions en 2022 et €140-160 millions en 2023. Dans le cadre de sa nouvelle politique de KPIs, TCS orientera désormais le marché sur un EBITDA ajusté après loyers (nouvelle définition)

Richard Moat, Directeur Général de Technicolor SA et futur Président de VANTIVA, a déclaré :

« Au cours des deux dernières années, nous avons mis en œuvre un processus de transformation qui a fait de TCS une entreprise plus efficace et plus agile en facilitant la collaboration, en intégrant la technologie et en mobilisant les talents. Aujourd’hui, Technicolor Creative Studios a consolidé sa position de leader mondial indépendant dans le domaine de la création de contenus avec un portefeuille fréquemment primé, et est bien placé pour tirer parti des opportunités qu’offre le marché en pleine croissance des effets visuels. Avec Christian comme futur Directeur Général et les meilleures équipes créatives du secteur, Technicolor Creative Studios offrira une ‘equity story’ unique visant à libérer de la valeur pour l’ensemble des parties prenantes. »

Christian Roberton, actuel Président de TCS et futur Directeur Général de TCS, a déclaré :

« Je suis enthousiaste à l’idée que Technicolor Creative Studios entame un nouveau chapitre en tant que société indépendante. Technicolor Creative Studios est idéalement positionné pour bénéficier de la croissance structurelle de ses larges marchés adressables sous-jacents, et pour devenir le partenaire de premier choix dans les effets visuels pour les entreprises les plus créatives du monde. Grâce à ses relations profondément ancrées avec des clients de premier ordre, à sa technologie de pointe, à son workflow et à ses équipes talentueuses, Technicolor Creative Studios est bien placé pour s’assurer d’une croissance rentable et créatrice de valeur. C'est un honneur pour moi de diriger cette entreprise d'avenir et j'ai hâte d'être aux côtés de toutes nos équipes formidables pour apporter l'art de la narration visuelle aux publics du monde entier. »

L’ambition de TCS est de devenir le partenaire de premier choix dans les effets visuels collaboratifs pour les entreprises les plus créatives du monde

L'accent mis par TCS sur la technologie, la créativité et le développement des talents, combiné à une gestion rigoureuse et efficace des coûts permettra à l'entreprise de fonctionner comme un studio international focalisé sur ses clients et menant à bien des projets de haute qualité. En capitalisant sur ses succès, la mission de TCS est de stimuler la croissance et l'amélioration des marges dans toutes ses divisions en facilitant la collaboration entre les différentes capacités de création et de production du groupe, et en adaptant ses services à ses clients dans un contexte post Covid-19. TCS dispose d'une équipe de direction solide et expérimentée qui a fait ses preuves et possède une grande expertise du secteur.

Les principaux piliers stratégiques de TCS sont :

  • Accroitre ses capacités pour répondre à la forte demande et investir dans de nouveaux marchés ;

  • Développer la marque Technicolor Creative Studios pour être reconnu comme étant un employeur de choix par les talents ;

  • Continuer à investir dans la recherche et le développement ainsi que dans la technologie ;

  • S’appuyer sur les actifs existants pour saisir les opportunités que présente le metaverse.

TCS est idéalement positionné pour tirer parti de la forte croissance structurelle dans un marché adressable en pleine expansion

TCS bénéficie d'un excellent positionnement sur ses marchés clés, qui sont tous en croissance2 :

  • MPC, qui représente 40% du chiffre d’affaires combiné de TCS en 2021, est un leader dans le domaine du long métrage et de l'épisodique. En 2021, la valeur du marché mondial des effets visuels pour le cinéma et l'audiovisuel était estimée à environ 4,6 milliards de dollars. D'ici 2025, ce marché devrait atteindre 7,3 milliards de dollars, soit un taux de croissance annuel moyen combiné (« TCAC » ou « CAGR ») d'environ 12 % à partir de 2021, car l'industrie revient à la pleine production alors que la course aux contenus se poursuit ;

  • The Mill, qui représente 44 % du chiffre d’affaires combiné de TCS en 2021, produit des solutions révolutionnaires en matière de publicité, de contenu de marque et de marketing interactif. En 2021, le marché mondial de la production publicitaire et de l'expérience de marque avait une valeur estimée à environ 30 milliards de dollars, et devrait atteindre 39 milliards de dollars d'ici 2025, soit un TCAC d'environ 7 % à partir de 2021, en se développant au-delà des médias traditionnels. Les dépenses publicitaires sont toutefois sensibles à l'environnement macroéconomique et à la croissance du PIB. En cas de récession, les prévisions corrigées de la récession (à l'exclusion de la création d'actifs virtuels dans le Metaverse) pourraient se traduire par une baisse d'environ 10 % de la taille estimée du marché d'ici 2025, selon les estimations de FTI Consulting ;

  • Mikros Animation est notre studio d'animation CGI (‘Computer-Generated Imagery’) dédié aux longs métrages et aux contenus épisodiques de courte et de longue durée au service de divers clients à travers le monde. En 2021, il représentait 14 % du chiffre d’affaires combiné de TCS en 2021. Le marché mondial des services d'animation CGI avait une valeur estimée à environ 2,3 milliards de dollars en 2021, et devrait atteindre 2,9 milliards de dollars d'ici 2025, soit un TCAC d'environ 6 % à partir de 2021, grâce à l'augmentation du volume de contenus épisodiques numériques ;

  • Technicolor Games est un studio de services artistiques de premier plan pour l'industrie du jeu, et représente 2 % du chiffre d’affaires combiné de TCS en 2021. Le marché mondial des services de jeux externalisés devrait connaître une croissance rapide, passant de 3,3 milliards de dollars en 2021 à 5,7 milliards de dollars en 2025, soit un TCAC de 15 %.

États financiers combinés et nouveaux indicateurs clés de performance

Lors de la Journée Investisseurs, Laurent Carozzi, actuel Directeur Financier de Technicolor SA et futur Directeur Financier de TCS, présentera les comptes financiers combinés ainsi que les nouveaux indicateurs clés de performance (« KPI » ou « KPIs »).

Dans le cadre de son introduction en bourse, TCS a mis à jour ses KPIs, avec pour objectif d’améliorer la comparabilité avec ses pairs et les pratiques du marché, et de les aligner davantage sur la manière dont l'entreprise est gérée.

Plus précisément, TCS a l'intention de suivre trois KPIs :

  • EBITDA ajusté après loyers (nouvelle définition) ;

  • EBITA ajusté après loyers (nouvelle définition) ;

  • Flux de trésorerie disponible opérationnels ajusté après loyers (nouvelle définition).

De façon générale, ces KPIs reflètent les éléments suivants :

  • Contrats de location opérationnels (loyers) : selon la norme IFRS 16, les contrats de location opérationnels sont capitalisés et inclus dans la dette. Selon les nouvelles définitions des KPIs, ils sont considérés comme une dépense opérationnelle, ce qui améliore la comparabilité avec les pairs présentant leurs données financières selon les normes US GAAP.

  • Cloud rendering (capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production) et autres coûts informatiques basés sur l'utilisation : selon les précédentes définitions des KPIs, ces coûts étaient comptabilisés comme des actifs incorporels (logiciels tiers) ou des coûts contractuels (capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production) amortis. Cependant, à la lumière de l'évolution des systèmes de facturation appliqués aux logiciels tiers (qui sont de plus en plus facturés en fonction de l'utilisation par opposition aux licences à durée déterminée), ces coûts seront traités comme des dépenses d'exploitation selon les nouvelles définitions de KPIs.

  • Contrats de location-financement : selon les normes IFRS, les contrats de location-financement (par exemple, l'infrastructure informatique et les postes de travail) sont comptabilisés comme des immobilisations corporelles ou incorporelles. Selon les nouvelles définitions de KPIs, les contrats de location-acquisition seront inclus dans les flux de trésorerie disponibles opérationnels, après loyers.

Les états financiers combinés, ainsi que les définitions détaillées et les réconciliations de chaque KPI avec les définitions précédentes, sont disponibles en annexe du présent communiqué de presse.

La Distribution de 65 % de TCS devrait être finalisée au troisième trimestre 2022, sous réserve (i) de l'approbation par les actionnaires des conditions de la Distribution, (ii) de l'achèvement des discussions avec les créanciers relatives au refinancement, à des conditions jugées satisfaisantes par Technicolor hors-TCS (Vantiva) et TCS et (iii) des conditions, consultations et approbations réglementaires habituelles.

Perspectives

TCS confirme les hypothèses prospectives publiées le 6 juin 2022 tout en apportant des éléments supplémentaires en lien avec l’introduction des nouveaux KPIs.

D’une manière générale, la demande pour les effets visuels (VFX) de haute qualité et la technologie de pointe de Technicolor Creative Studios devrait continuer de croître de manière significative tout au long de 2022 et 2023.

  • Chez MPC et Mikros Animation, les divisions continuent de remporter plusieurs nouveaux projets et à fin avril 2022 plus de 80 % du carnet de ventes pour MPC et Mikros Animation est déjà sécurisé pour 2022. De plus, le nombre de projets d'animation en production a augmenté en passant de 2 projets en 2019 à 6 projets en 2022 ;

  • Chez The Mill, dont l'activité est étroitement liée aux dépenses publicitaires, la croissance de l'activité est ralentie par le contexte économique mondial actuel. Par conséquent, The Mill s'attend désormais à une croissance plus lente qu’initialement anticipée sur la période, avec un impact principalement en 2022. Des actions sur les coûts et l'efficacité opérationnelle, visant à atténuer l’impact sur la marge, ont d’ores-et-déjà été identifiées et initiées ;

  • Chez Technicolor Games, la demande de contenu de jeux devrait continuer de croître, parallèlement à l'expansion de l'offre de Technicolor Games vers plus de services artistiques, et vers des services de co-développement et d’assurance qualité (« AQ »).

TCS continuera d’investir de façon importante dans le recrutement, la rétention et la formation des artistes (avec en particulier les programmes TCS Academy), la principale difficulté pour 2022 étant de pouvoir livrer tous les projets en cours dans un contexte de pénurie de talents sur le marché. Au 31 mars 2022, l'effectif du TCS était d'environ 11 700 employés répartis dans 11 pays.
Ces tendances du marché amènent la direction à viser les objectifs suivants3 :

  • Un EBITDA ajusté (ancienne définition) compris entre 165-175 millions d’euros en 2022 et 185-205 millions d’euros en 2023, comme présenté dans le communiqué de presse du 6 juin 2022, correspondant à ;

  • Un EBITDA ajusté après loyers (nouvelle définition) compris entre 120-130 millions d’euros en 2022 et 140-160 millions d’euros en 2023. Dans le cadre de sa nouvelle politique en matière de KPIs, TCS guidera désormais le marché sur l'EBITDA ajusté après loyers (nouvelle définition).

Les résultats de TCS sont sensibles aux évaluations de ses principales devises utilisées – notamment le dollar américain, le dollar canadien et la livre sterling – qui ont évolué favorablement depuis le début de l'année. Des accords de couverture sont en place afin de faire face aux risques de change.

En outre, le niveau normalisé des dépenses d'investissement de TCS (à l'exclusion des coûts informatiques basés sur l'utilisation) devrait se situer entre 4 % et 5 % du chiffre d'affaires, tout en affichant une tendance à la baisse à moyen terme dans le cadre des gains d'efficacité opérationnelle ; les variations du fonds de roulement et des autres actifs et passifs (à l'exclusion de la capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production) devraient avoir un impact sur les sorties de trésorerie estimé autour de 10 millions d’euros par an. Les sorties de trésorerie liées aux dettes de loyers financiers devraient revenir à un niveau normalisé compris entre 15 et 25 millions d’euros par an, en ligne avec les niveaux de 2019 avant l'impact de la pandémie sur le secteur.

A moyen terme, le Groupe vise à améliorer son profil de marge par le biais de sources multiples :

  • Chez MPC, TCS prévoit d'améliorer les marges en ciblant des projets et des volumes de plus grande valeur ajoutée avec les principales plateformes de streaming, ce qui se traduira par un meilleur levier opérationnel ;

  • Chez The Mill, TCS compte poursuivre son programme de transformation par une meilleure sélection des projets, la stratégie de tarification et l'efficacité, en augmentant l'utilisation de sa plateforme de production indienne, et en tirant parti des synergies continues résultant de la consolidation des marques ;

  • Chez Mikros Animation, TCS prévoit d'améliorer ses marges en continuant d’augmenter le volume de projets de qualité.

Ces sources d'amélioration du profil de marge seront combinées aux avantages du modèle intégré mondial, notamment avec l'expansion de la capacité en Inde. Les effectifs en Inde devraient représenter environ 70 % des effectifs directs (contre 63 % en 2021 et 55 % en 2019).

Politique financière de TCS

Dans le cadre du processus de refinancement, Technicolor SA a entamé des discussions avec Barclays et Angelo Gordon qui se sont engagés à accorder à Vantiva une enveloppe de dette pour un montant s’élevant à 375 millions d'euros à Vantiva, sous réserve des conditions et approbations habituelles.
En conséquence, TCS envisage maintenant un prêt à terme d'environ 600 millions d'euros et une facilité de crédit renouvelable de 40 millions d'euros.

La priorité du Groupe est de se concentrer sur le désendettement au cours des deux prochaines années afin d'aligner son levier financier sur celui de ses pairs cotés en bourse (et avec un levier financier4 net de ~3,5x à moyen terme).
TCS ne prévoit pas de proposer des dividendes à court ou moyen terme.

Détails relatifs à la Journée Investisseurs

La journée investisseurs, dédiée aux analystes financiers et aux investisseurs institutionnels, débutera à 13h BST (14h CET) à Londres et sera aussi diffusée par webcast. Tous les supports de présentation, ainsi que le webcast (en direct et en différé), seront disponibles sur la page Relations Investisseurs du site Internet Technicolor à l'adresse https://www.technicolor.com/fr/relations-investisseurs.

La présentation de TCS viendra à la suite de la présentation de VANTIVA, dont la vision et la stratégie sont présentées dans un communiqué de presse séparé, et sont également disponibles sur le site des investisseurs de Technicolor : https://www.technicolor.com/fr/relations-investisseurs

Calendrier indicatif

Journées Investisseurs pour VANTIVA et Technicolor Creative Studios
Assemblées Générales Ordinaire et Extraordinaire de Technicolor
Résultats du 1er semestre 2022
Assemblée générale appelée à voter sur la Distribution
Distribution des titres de TCS

14 juin 2022
30 juin 2022
28 juillet 2022
T3 2022
T3 2022

###

AVERTISSEMENT
Ce communiqué a été préparé par Technicolor SA (« TSA ») dans le cadre du Capital Markets Day du 14 juin 2022, dans le cadre du projet de distribution des actions de Technicolor Creative Studios (« TCS » ou la « Société ») à titre d’information uniquement. La distribution du présent communiqué ainsi que la distribution des actions de la Société dans certaines juridictions peuvent faire l’objet de restrictions en vertu des lois et règlements applicables et les personnes qui reçoivent le présent document ou toute information qu’il contient doivent s’informer et se conformer à ces restrictions. Toute violation desdites restrictions pourrait constituer une violation de la réglementation applicable en matière de titres financiers dans ces juridictions.

Le présent communiqué ne constitue pas une offre de titres ou d'investissement ni une sollicitation d'une offre d'achat de titres ou d'investissement dans toute juridiction où une telle offre ou sollicitation serait illégale. Aucune mesure n'a été prise pour permettre une offre de titres ou la possession ou la distribution du présent communiqué de presse dans toute juridiction où une telle action serait requise. Les personnes en possession du présent communiqué de presse sont tenues de s'informer de ces restrictions et de les respecter.

Les informations du présent communiqué sont présentées à titre d’information uniquement et ne prétendent pas être complètes et aucune personne ne pourra se fonder à quelque titre que ce soit sur l’information contenue dans le présent communiqué ou son caractère précis ou complet. Tout achat ou souscription d’actions de la Société doit être effectué uniquement sur la base des informations contenues dans le prospectus relatif à l'admission des actions TCS sur le marché réglementé Euronext Paris qui sera établi et publié sur le site internet de la Société une fois approuvé par l’AMF.

Le présent communiqué constitue une communication à caractère promotionnel et ne constitue pas un prospectus au sens du Règlement (UE) 2017/1129 du Parlement européen et du Conseil du 14 juin 2017 (le « Règlement Prospectus »).

France

En France, une offre au public de valeurs mobilières ne peut intervenir qu’en vertu d’un prospectus approuvé par l’AMF.

Espace Economique Européen et Royaume-Uni

S’agissant des États membres de l’Espace économique européen (« EEE ») autres que la France (les « Etats Membres ») et du Royaume-Uni (les « États Concernés »), aucune action n’a été entreprise ou ne sera entreprise à l’effet de permettre une offre au public des actions de la Société rendant nécessaire la publication d’un prospectus dans l’un ou l’autre des États Concernés. En conséquence, le présent communiqué peut être distribué dans ces États Concernés uniquement :

a)      à des investisseurs qualifiés, tels que définis par le Règlement Prospectus, pour tout investisseur d’un Etat Membre, ou au sens du Règlement (UE) 2017/1129 tel que faisant partie du droit national en vertu du European Union (Withdrawal) Act 2018 (le « UK Prospectus Regulation »), pour tout investisseur au Royaume-Uni ;
b)      à moins de 150 personnes physiques ou morales (autres que des investisseurs qualifiés tels que définis dans le Règlement Prospectus ou dans le UK Prospectus Regulation) ; ou
c)      dans des circonstances entrant dans le champ d’application de l’article 1.4 du Règlement Prospectus, ou dans les autres cas ne nécessitant pas la publication d’un prospectus au titre du Règlement Prospectus, du UK Prospectus Regulation et/ou des réglementations applicables dans ces Etats Concernés.

Royaume-Uni

Le présent communiqué ne constitue pas une offre de titres au public au Royaume-Uni. La diffusion du présent communiqué n’est pas effectuée et n’a pas été approuvée par une personne autorisée (« authorised person ») au sens de l’article 21(1) du Financial Services and Markets Act 2000. En conséquence, le présent communiqué est adressé et destiné uniquement (i) aux personnes situées en dehors du Royaume-Uni, (ii) aux professionnels en matière d’investissement au sens de l’article 19(5) du Financial Services and Markets Act 2000 (Financial Promotion) Order 2005, tel qu’amendé et (iii) aux personnes visées par l’article 49(2) (a) à (d) (sociétés à capitaux propres élevés, associations non-immatriculées, etc.) du Financial Services and Markets Act 2000 (Financial Promotion) Order 2005 (les personnes mentionnées aux paragraphes (i), (ii) et (iii) étant ensemble désignées comme les « Personnes Habilitées »). Les titres de la Société sont uniquement destinés aux Personnes Habilitées et toute invitation, offre ou tout contrat relatif à la souscription, l’achat ou l’acquisition des titres de la Société ne peut être adressé ou conclu qu’avec des Personnes Habilitées. Toute personne autre qu’une Personne Habilitée doit s’abstenir d’utiliser ou de se fonder sur le présent communiqué et les informations qu’il contient. Le présent communiqué ne constitue pas un prospectus approuvé par la Financial Conduct Authority ou par toute autre autorité de régulation du Royaume-Uni au sens de la Section 85 du Financial Services and Markets Act 2000.

États-Unis d’Amérique

Le présent communiqué ne constitue pas une offre d’actions de la Société ou une quelconque sollicitation d’achat ou de souscription d’actions de la Société aux Etats-Unis. Des actions de la Société ne peuvent être offertes, souscrites ou vendues aux Etats-Unis qu’à la suite d’un enregistrement en vertu du U.S. Securities Act de 1933, tel que modifié (le « U.S. Securities Act »), ou dans le cadre d’une exemption à cette obligation d’enregistrement. Les actions de la Société n’ont pas été et ne seront pas enregistrées au titre du U.S. Securities Act et la Société n’a pas l’intention d’effectuer une quelconque offre publique de ses actions aux Etats-Unis.

Canada, Australie et Japon

Les actions de la Société ne peuvent pas être offertes, souscrites ou vendues au Canada, en Australie ou au Japon.

Déclarations prospectives

Ce communiqué de presse contient certaines déclarations qui constituent des « déclarations prospectives », en ce compris notamment des énoncés annonçant ou se rapportant à des événements futurs, des tendances, des projets ou des objectifs, fondés sur certaines hypothèses ainsi que toutes les déclarations qui ne se rapportent pas directement à un fait historique ou avéré. Ces déclarations prospectives sont fondées sur les anticipations et convictions actuelles de l'équipe dirigeante et sont soumises à un certain nombre de risques et incertitudes, en conséquence desquels les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévisionnels évoqués explicitement ou implicitement par les déclarations prospectives. Pour obtenir plus d'informations sur ces risques et incertitudes, vous pouvez consulter les documents déposés par Technicolor auprès de l’Autorité des marchés financiers. Le Document d’enregistrement universel 2021 a été déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers le 5 avril 2022 sous le numéro D-22-0237 et un amendement au Document d’enregistrement universel 2021 a été déposé auprès de l’AMF le 29 avril 2022 sous le numéro D-22-0237-A01.

Indicateurs alternatifs de performance

Le présent communiqué de presse contient des informations financières relatives à TCS pour les exercices clos les 31 décembre 2019, 31 décembre 2020 et 31 décembre 2021. Ces informations proviennent des comptes combinés qui ont été préparés par la Société conformément aux normes comptables IFRS (International Financial Reporting Standards) dans le cadre du projet de distribution et ont été audités par les commissaires aux comptes de la Société. Par ailleurs, certains des indicateurs inclus dans le présent communiqué de presse ne sont pas directement issus des systèmes ou écritures comptables et ne reprennent pas une définition prévue par les normes comptables IFRS. Ces indicateurs alternatifs de performance ne doivent pas être considérés de façon isolée ou comme des substituts aux indicateurs définis par les normes comptables IFRS. En outre, ces indicateurs présentent de façon inhérente des limites, dans la mesure où ils impliquent l’exercice d’une appréciation par l'équipe dirigeante aux fins de définir ces indicateurs alternatifs de performance.

###

A propos de Technicolor :

www.technicolor.com

Les actions Technicolor sont admises aux négociations sur le marché réglementé d’Euronext Paris (TCH) et sont négociables sous la forme d’American Depositary Receipts (ADR) aux Etats-Unis sur le marché OTCQX (TCLRY).

Relations Investisseurs
Alexandra Fichelson
Alexandra.fichelson@technicolor.com

Media
Catherine Kuttner
catherine.kuttner@technicolor.com

Nathalie Feld
nfeld@image7.fr

ANNEXES

Compte de résultat combiné de TCS

 

Exercice clos le 31 décembre

(en millions d’euros)

2021

 

2020

 

2019

 

 

 

 

 

 

ACTIVITÉS POURSUIVIES

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires

601

 

438

 

771

Coût de l'activité

(495)

 

(430)

 

(659)

Marge brute

106

 

8

 

112

 

 

 

 

 

 

Frais commerciaux et administratifs

(78)

 

(79)

 

(88)

Coûts de restructuration

(5)

 

(24)

 

(11)

Pertes de valeur nettes sur actifs non courants opérationnels

(4)

 

(3)

 

(2)

Autres produits

0

 

(2)

 

0

Résultat avant charges financières et impôts (EBIT) des activités poursuivies

20

 

(100)

 

11

 

 

 

 

 

 

Produits d'intérêts

10

 

5

 

4

Charges d'intérêts

(31)

 

(19)

 

(31)

Autres charges financières nettes

-

 

2

 

(3)

Produits (charges) financiers nets

(21)

 

(12)

 

(30)

 

 

 

 

 

 

Résultat des sociétés mises en équivalence

-

 

0

 

0

Impôt sur les résultats

(18)

 

10

 

(8)

Résultat net des activités poursuivies

(19)

 

(102)

 

(27)

 

 

 

 

 

 

ACTIVITÉS ARRÊTÉES OU EN COURS DE CESSION

 

 

 

 

 

Résultat net des activités arrêtées ou en cours de cession

5

 

(24)

 

(11)

 

-

 

-

 

-

Résultat net de l'exercice

(14)

 

(126)

 

(38)

 

-

 

-

 

-

Attribuable aux :

 

 

 

 

 

- Actionnaires de Technicolor SA

(14)

 

(126)

 

(38)

- Participations ne donnant pas le contrôle

-

 

-

 

-

Etat du résultat global consolidé ajusté audité

 

 

 

Exercice clos le 31 décembre

(en millions d’euros)

2021

 

2020

 

2019

Résultat net de la période

(14)

 

(126)

 

(38)

 

Eléments qui ne seront pas reclassés en résultat

 

 

 

 

 

 

Gains / (Pertes) actuarielles sur les avantages postérieurs à l'emploi

1

 

(1)

 

(1)

 

Impôts liés

-

 

-

 

-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eléments qui pourraient être reclassés en résultat

 

 

 

 

 

 

Gains / (Pertes) avant impôts résultant de l'évaluation à la juste valeur des instruments de couverture de flux de trésorerie :

 

 

 

 

 

 

 

- sur les instruments de couverture de trésorerie avant que les transactions couvertes n'affectent le résultat

-

 

0

 

3

 

Impôts liés

-

 

-

 

-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecarts de conversion

 

 

 

 

 

 

 

- écarts de conversion de la période

14

 

(19)

 

7

 

 

- impacts des reclassements en résultat liés à la cession ou à la liquidation d'activités à l'étranger

-

 

-

 

-

 

Impôts relatifs à ces éléments

-

 

-

 

-

 

 

 

 

 

 

 

 

Total autres éléments du résultat global

15

 

(20)

 

9

Résultat global de la période

1

 

(146)

 

(29)

 

Attribuable aux :

 

 

 

 

 

 

 

- Actionnaires de TCS

1

 

(146)

 

(29)

 

 

- Participations ne donnant pas le contrôle

-

 

-

 

-

Etat de la situation financière combinée consolidée

 

(en millions d’euros)

31 décembre 2021

 

31 décembre 2020

 

31 décembre 2019

 

 

 

 

 

 

 

ACTIF

 

 

 

 

 

 

Ecarts d'acquisition

188

 

176

 

192

 

Immobilisations incorporelles

96

 

102

 

118

 

Immobilisations corporelles

46

 

51

 

81

 

Droits d'utilisation

117

 

98

 

209

 

Autres actifs d'exploitation non courants

11

 

9

 

9

TOTAL ACTIFS D'EXPLOITATION NON COURANTS

459

 

436

 

610

 

 

 

 

 

 

 

 

Participations non consolidées

1

 

-

 

-

 

Autres actifs financiers non courants

14

 

16

 

5

TOTAL ACTIFS FINANCIERS NON COURANTS

14

 

16

 

6

 

 

 

 

 

 

 

 

Impôts différés actifs

22

 

22

 

10

TOTAL ACTIFS NON COURANTS

495

 

475

 

626

 

 

 

 

 

 

 

 

Clients et effets à recevoir

63

 

57

 

71

 

Actifs sur contrat client

74

 

42

 

62

 

Autres actifs d'exploitation courants

31

 

38

 

36

TOTAL ACTIFS D'EXPLOITATION COURANTS

169

 

137

 

169

 

 

 

 

 

 

 

 

Créance d'impôt

7

 

7

 

12

 

Autres actifs financiers courants

181

 

65

 

139

 

Trésorerie et équivalents de trésorerie

12

 

28

 

9

 

Actifs destinés à être cédés

2

 

73

 

-

TOTAL ACTIFS COURANTS

372

 

310

 

328

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL ACTIF

866

 

785

 

954

Etat de la situation financière combinée consolidée

 

(en millions d’euros)

 

31 décembre 2021

 

31 décembre 2020

 

31 décembre 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

CAPITAUX PROPRES ET PASSIFS

 

 

 

 

 

 

Réserves combinées

 

357

 

319

 

459

Ecarts de conversion

 

(130)

 

(144)

 

(124)

Capitaux propres attribuables aux actionnaires de TCS

 

227

 

175

 

335

Participations ne donnant pas le contrôle

 

-

 

1

 

1

TOTAL CAPITAUX PROPRES

 

227

 

175

 

335

 

 

 

 

 

 

 

 

Provisions pour retraites et avantages assimilés

 

5

 

6

 

6

Autres provisions

 

3

 

-

 

-

Passifs sur contrat client

 

1

 

1

 

2

Autres dettes d'exploitation non courantes

 

10

 

9

 

10

TOTAL DETTES D'EXPLOITATION NON COURANTES

 

19

 

16

 

18

 

 

 

 

 

 

 

 

Dettes financières

 

1

 

1

 

1

Dettes de loyers

 

107

 

86

 

174

Impôts différés passifs

 

16

 

11

 

14

TOTAL DETTES NON COURANTES

 

143

 

114

 

207

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres provisions

 

6

 

9

 

7

Fournisseurs et effets à payer

 

40

 

28

 

53

Provisions pour dettes sociales

 

62

 

55

 

51

Passifs sur contrat client

 

77

 

36

 

36

Autres dettes d'exploitation courantes

 

39

 

33

 

32

TOTAL DETTES D'EXPLOITATION COURANTES

 

226

 

162

 

179

 

 

 

 

 

 

 

 

Dettes financières

 

216

 

235

 

174

Dettes de loyers

 

27

 

28

 

48

Dettes d'impôt courant

 

28

 

15

 

10

Passifs liés aux actifs destinés à la vente

 

-

 

56

 

-

TOTAL DETTES COURANTES

 

497

 

495

 

412

 

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL PASSIF

 

640

 

610

 

619

 

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL DES CAPITAUX PROPRES ET DU PASSIF

 

866

 

785

 

954


Tableau des flux de trésorerie combiné audité

 

Exercice clos le 31 décembre

(€ in million)

 

2021

 

2020

 

2019

Résultat net de l'exercice

 

(14)

 

(126)

 

(38)

Résultat net des activités arrêtées ou en cours de cession

 

5

 

(24)

 

(11)

Résultat net des activités poursuivies

 

(19)

 

(102)

 

(27)

Ajustements pour réconcilier le résultat net des activités poursuivies avec
la variation nette de la trésorerie d'exploitation

 

 

 

 

 

 

Amortissements d'actifs

 

83

 

95

 

96

Pertes de valeur d'actifs

 

(1)

 

4

 

2

Variation nette des provisions

 

(3)

 

3

 

2

(Gain) pertes sur cessions d'actifs

 

(3)

 

1

 

0

Charges (produits) d'intérêts

 

21

 

14

 

28

Autres (dont impôts)

 

23

 

(12)

 

12

Variation du besoin en fonds de roulement et des autres actifs et passifs

 

30

 

(3)

 

7

Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles

 

131

 

1

 

119

Intérêts payés sur dettes de loyers

 

(9)

 

(9)

 

(11)

Intérêts payés

 

(23)

 

(9)

 

(18)

Intérêts reçus

 

12

 

4

 

2

Impôts payés sur les résultats

 

(1)

 

0

 

(5)

VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE D'EXPLOITATION
DES ACTIVITES POURSUIVIES (I)

 

110

 

(12)

 

87

Acquisition de titres de participation, net de la trésorerie acquise

 

(0)

 

(1)

 

(0)

Produit de cession net de titres de participations

 

0

 

(0)

 

0

Acquisition d'immobilisations corporelles

 

(10)

 

(6)

 

(36)

Cession d'immobilisations corporelles et incorporelles

 

2

 

0

 

0

Acquisition d'immobilisations incorporelles incluant les coûts de développement capitalisés

   

(16)

 

(24)

 

(22)

Trésorerie mise en nantissement

 

(13)

 

(12)

 

(1)

Remboursement de trésorerie mise en nantissement

 

11

 

0

 

1

VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE D'INVESTISSEMENT
DES ACTIVITES POURSUIVIES (II)

 

(26)

 

(42)

 

(57)

Contributions reçues / versées à Technicolor SA



 

(5)

 

21

 

(12)

Variation nette de la centralisation de trésorerie
Remboursement des dettes de loyers

(81)
(31)

 

105
(42)

 

14
(40)

 

 

Remboursement des dettes financières

 

(1)

 

(0)

 

(1)

VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE DE FINANCEMENT
DES ACTIVITES POURSUIVIES (III)

 

(118)

 

85

 

(39)

 

 

 

 

 

 

 

VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE DES ACTIVITES
ARRETEES OU EN COURS DE CESSION (IV)

  

17

 

(8)

 

(6)

 

 

 

 

 

 

 

TRESORERIE A L'OUVERTURE DE LA PERIODE

 

28

 

9

 

23

Augmentation (diminution) nette de la trésorerie (I+II+III+IV)

 

(16)

 

22

 

(16)

Effet des variations de change et de périmètre sur la trésorerie

 

(0)

 

(3)

 

2

TRESORERIE A LA CLOTURE DE LA PERIODE

 

12

 

28

 

9

Tableau de variation des capitaux propres combinés audités

(€ in million)

Réserves combinées

Ecarts de conversion

Capitaux propres part du groupe

Participations ne donnant pas le contrôle

Total capitaux propres

Au 31 décembre 2018

260

(131)

129

1

130

Résultat net

(38)

-

(38)

0

(38)

Autres éléments du résultat global

2

7

9

-

9

Résultat global sur la période

(36)

7

(29)

0

(29)

Contributions reçues / versées à Technicolor SA

235

-

235

-

235

Stock-option accordées aux employés

1

-

1

-

1

Au 31 décembre 2019

459

(124)

335

1

335

Résultat net

(126)

-

(126)

0

(126)

Autres éléments du résultat global

(0)

(19)

(20)

-

(20)

Résultat global sur la période

(126)

(19)

(146)

0

(146)

Contributions reçues / versées à Technicolor SA

(15)

-

(15)

-

(15)

Stock-option accordées aux employés

0

-

0

-

0

Au 31 décembre 2020

319

(144)

175

1

175

Résultat net

(14)

-

(14)

0

(14)

Autres éléments du résultat global

1

14

15

-

15

Résultat global sur la période

(13)

14

1

0

1

Contributions reçues / versées à Technicolor SA

51

-

51

-

51

Stock-option accordées aux employés

1

-

1

-

1

Au 31 décembre 2021

357

(130)

227

0

227

Indicateurs de performance clefs (« KPIs »)

Dans le cadre de son introduction en bourse, TCS a mis à jour ses KPIs, avec pour objectif d’améliorer la comparabilité avec ses pairs et les pratiques du marché, et de les aligner davantage sur la manière dont l'entreprise est gérée.

De façon générale, ces KPIs reflètent les éléments suivants :

  • Contrats de location opérationnels (loyers) : selon la norme IFRS 16, les contrats de location opérationnels sont capitalisés et inclus dans la dette (avec les intérêts y afférant comptabilisés dans le résultat financier). Selon les nouvelles définitions des KPIs, les contrats de location payés (principalement loyers) sont considérés comme une dépense opérationnelle, ce qui améliore la comparabilité avec les pairs présentant leurs informations selon les normes US GAAP.

  • Cloud rendering (capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production) et coûts informatiques basés sur l'utilisation : selon les précédentes définitions des KPIs, ces coûts étaient comptabilisés comme des actifs incorporels (logiciels tiers) ou des coûts contractuels (capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production) amortis. Cependant, à la lumière de l'évolution des systèmes de facturation appliqués aux logiciels tiers (qui sont de plus en plus facturés en fonction de l'utilisation par opposition aux licences à durée déterminée), ces coûts seront traités comme des dépenses d'exploitation selon les nouvelles définitions de KPIs. En conséquence, puisque la capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production et coûts informatiques basés sur l'utilisation sont traités comme des dépenses d’exploitation, les KPIs non IFRS de TCS relatifs au flux de trésorerie disponible seront ajustés :

(i) des dépenses d’investissement qui excluront les coûts informatiques basés sur l'utilisation ; et

(ii) la variation de besoin en fonds de roulement, qui exclura la capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production.

  • Contrats de location-financement : selon les normes IFRS, les contrats de location-financement (par exemple, l'infrastructure informatique et les postes de travail) sont comptabilisés comme des immobilisations corporelles ou incorporelles. Selon les nouvelles définitions de KPIs, les contrats de location-acquisition seront inclus dans les flux de trésorerie disponibles opérationnels, après loyer.

En conséquence, le groupe TCS suivra trois indicateurs financiers non IFRS :

L’EBITA ajusté après loyers (nouvelle définition) :
EBIT ajusté positivement des:

  • Amortissements des incorporels issus des acquisitions ou cessions (PPA) ;

  • Coûts de restructuration ;

  • Autres éléments non-récurrent composés des autres produits (charges), pertes de valeurs nettes sur actifs non courants opérationnels, plus ou moins-values de cession.

Et négativement par :
La différence entre les paiements des dettes de loyers opérationnels et la dépréciation des actifs relatifs aux loyers opérationnels.

L’EBITDA ajusté après loyers (nouvelle définition) :
EBITA ajusté après loyers (nouvelle définition) auquel on rajoute :

  • Amortissements et dépréciations, hors amortissement des coûts informatiques basés sur l'utilisation, amortissement des actifs relatifs aux loyers opérationnels et amortissement des incorporels issus d'acquisitions ou de cessions (PPA) ;

  • Eléments du compte de résultat sans impact sur la trésorerie comme les plans d’attributions d’actions dénoués en instruments de capitaux propres.

Le Flux de trésorerie disponible opérationnel ajusté après loyers (nouvelle définition) :
EBITDA ajusté après loyers (nouvelle définition) moins :

  • Investissements net, excluant les coûts informatiques basés sur l'utilisation (hors la capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production) ;

  • Paiements relatifs aux dettes de loyers financiers ;

  • Dépenses de restructuration ;

  • Variation du besoin en fonds de roulement, hors capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production ;

  • Autres sorties de trésorerie non récurrentes.

 

 

En millions d’euros

2021

2020

2019

Compte de résultat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiffre d’affaires

601

438

771

 

EBIT

20

(100)

11

 

En % du chiffre d’affaires

3,4 %

-22,8 %

1,4 %

 

Loyers opérationnels – annulation des loyers payés (principalement immobiliers)

(22)

(21)

(25)

 

Loyers opérationnels - dépréciation

16

17

21

 

Amortissements des incorporels issus des acquisitions (PPA)

8

8

8

 

Coûts de restructuration

5

24

11

 

Autres éléments non récurrents

4

5

2

 

EBITA ajusté après loyers (nouvelle définition)

31

(67)

29

 

En % du chiffre d’affaires

5,2 %

-15,2 %

3,8 %

 

Amortissements et dépréciations (« D&A ») (1)

43

55

64

 

Autres éléments sans impacts sur la trésorerie (2)

1

-

1

 

EBITDA ajusté après loyers (nouvelle définition)

75

(12)

94

 

En % du chiffre d’affaires

12,5 %

-2,7 %

12,3 %

Flux de trésorerie disponible

 

 

 

 

 

 

 

EBITDA ajusté après loyers (nouvelle définition)

75

(12)

94

 

Dépenses d’investissement (3)

(14)

(23)

(56)

 

Dette de loyers financiers (paiements)

(11)

(24)

(26)

 

Restructurations

(7)

(13)

(6)

 

Variation du besoin en fonds de roulement et des autres
actifs et passifs (4)

30

(3)

7

 

Autres éléments sans impacts sur la trésorerie

1

(4)

(2)

 

Le Flux de trésorerie disponible opérationnel ajusté après loyers (nouvelle définition) 

74

(78)

11

 

En % de l’EBITDA ajusté après loyers (nouvelle définition)

99,0 %

na

11,2 %

(1)   Hors capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production et autres coûts informatiques basés sur l'utilisation, dépréciation des loyers opérationnels et amortissements des incorporels issus des acquisitions (PPA), y compris les dépréciations des dettes de loyers financiers.

(2)   Principalement plans d’attributions d’actions dénoués en instruments de capitaux propres.

(3)   Hors coûts informatiques basés sur l'utilisation (hors la capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production).

(4)   Hors capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production.

Ci-après une réconciliation des chiffres TCS publiés par Technicolor SA avant la Distribution avec les chiffres combiné TCS et les nouveaux libellés et définitions qui seront publiés par TCS à l'avenir :

Libellés et définitions antérieurs

2021A

Nouveaux libellés et définitions

En millions d’euros

Tel que publié
(division TCS)

Changement de périmètre
(3)

Etats financiers combinés
(définition antérieure)

Cloud rendering et autres coûts informatiques basés sur l'utilisation

Provisions pour risques et litiges

Loyers opérationnels

Etats financiers combinés
(nouvelle définition)

 

Chiffre d’affaires des activités poursuivies

629

-28

601

 

 

 

601

Chiffre d’affaires

EBITDA ajusté des activités poursuivies

113

-5

107

-10

-2

-22

75

EBITDA ajusté après loyers (nouvelle définition)

En % du chiffre d’affaires

17,9 %

 

 

18,1 %

 

 

 

12,5 %

En % du chiffre d’affaires

D&A(1) & Réserves(2), hors amortissements des PPA

-72

1

-70

10

2

16

-44

D&A(1) & Réserves(2), hors amortissement des PPA (nouvelle définition)

EBITA ajusté des activités poursuivies

41

-4

37

0

0

-6

31

EBITA ajusté après loyers (nouvelle définition)

En % du chiffre d’affaires

6,5 %

 

 

6,2 %

 

 

 

5,2 %

En % du chiffre d’affaires

Amortissements des incorporels issus des acquisitions (PPA)

-8

 

 

-8

 

 

 

-8

Amortissements des incorporels issus des acquisitions (PPA)

Eléments non-récurrents

-6

-2

-8

 

 

 

-8

Eléments non-récurrents

 

 

 

 

 

 

 

6

6

Reclassification des intérêts sur loyers opérationnels en résultat financiers (reclassification IFRS 16)

EBIT des activités poursuivies

27

-6

 

20

0

0

0

20

EBIT

En % du chiffre d’affaires

4,3 %

 

 

3,5 %

 

 

 

3,5 %

En % du chiffre d’affaires

Résultat financier

 

 

 

-21

 

 

 

-21

Résultat financier

Impôt sur les résultats

 

 

 

-18

 

 

 

-18

Impôt sur les résultats

Résultat des sociétés mises en équivalence

 

 

 

0

 

 

 

0

Résultat des sociétés mises en équivalence

Résultat net des activités poursuivies

 

 

 

-19

 

 

 

-19

Résultat net des activités poursuivies

Résultat des activités arrêtées ou en cours de cession

 

 

 

5

 

 

 

5

Résultat des activités arrêtées ou en cours de cession

Résultat net de l’exercice

 

 

 

-14

 

 

 

-14

Résultat net de l’exercice

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres informations

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres informations

Investissements, nets

 

 

 

-24

10

 

 

-14

Investissements, nets (4)

Variation de BFR (yc cloud rendering)

 

 

 

29

0

 

 

29

Variation de BFR (hors cloud rendering)


Libellés et définitions antérieurs

2020A

Nouveaux libellés et définitions

En millions d’euros

Tel que publié
(division TCS)

Changement de périmètre
(3)

Etats financiers combinés
(définition antérieure)

Cloud rendering et autres coûts informatiques basés sur l'utilisation

Provisions pour risques et litiges

Loyers opérationnels

Etats financiers combinés
(nouvelle définition)

 

Chiffre d’affaires des activités poursuivies

513

-75

438

 

 

 

438

Chiffre d’affaires

EBITDA ajusté des activités poursuivies

18

-

18

-10

0

-21

-12

EBITDA ajusté après loyers (nouvelle définition)

En % du chiffre d’affaires

3,6 %

 

4,2 %

 

 

 

-2,7 %

En % du chiffre d’affaires

D&A(1) & Réserves(2), hors amortissements des PPA

-97

16

-81

10

0

17

-55

D&A(1) & Réserves(2), hors amortissement des PPA (nouvelle définition)

EBITA ajusté des activités poursuivies

-78

15

-63

0

0

-4

-67

EBITA ajusté après loyers (nouvelle définition)

En % du chiffre d’affaires

-15,3 %

 

 

-14,3 %

 

 

 

-15,3 %

En % du chiffre d’affaires

Amortissements des incorporels issus des acquisitions (PPA)

-8

-

-8

 

 

 

-8

Amortissements des incorporels issus des acquisitions (PPA)

Eléments non-récurrents

-16

-13

-29

 

 

 

-29

Eléments non-récurrents

 

 

 

 

 

 

 

4

4

Reclassification des intérêts sur loyers opérationnels en résultat financiers (reclassification IFRS 16)

EBIT des activités poursuivies

-103

3

-100

0

0

0

-100

EBIT

En % du chiffre d’affaires

-20,0 %

 

 

-22,8 %

 

 

 

-22,8 %

En % du chiffre d’affaires

Résultat financier

 

 

 

-12

 

 

 

-12

Résultat financier

Impôt sur les résultats

 

 

 

10

 

 

 

10

Impôt sur les résultats

Résultat des sociétés mises en équivalence

 

 

 

0

 

 

 

0

Résultat des sociétés mises en équivalence

Résultat net des activités poursuivies

 

 

 

-102

 

 

 

-102

Résultat net des activités poursuivies

Résultat des activités arrêtées ou en cours de cession

 

 

 

-24

 

 

 

-24

Résultat des activités arrêtées ou en cours de cession

Résultat net de l’exercice

 

 

 

-126

 

 

 

-126

Résultat net de l’exercice

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres informations

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres informations

Investissements, nets

 

 

 

-30

7

 

 

-23

Investissements, nets (4)

Variation de BFR (yc cloud rendering)

 

 

 

-5

2

 

 

-3

Variation de BFR (hors cloud rendering)



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Libellés et définitions antérieurs



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2019A



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouveaux libellés et définitions

En millions d’euros

Tel que publié
(division TCS)

Changement de périmètre
(3)

Etats financiers combinés
(définition antérieure)

Cloud rendering et autres coûts informatiques basés sur l'utilisation

Provisions pour risques et litiges

Loyers opérationnels

Etats financiers combinés
(nouvelle définition)

 

Chiffre d’affaires des activités poursuivies

893

-122

771

 

 

 

771

Chiffre d’affaires

EBITDA ajusté des activités poursuivies

164

-14

150

-32

1

-25

94

EBITDA ajusté après loyers (nouvelle définition)

En % du chiffre d’affaires

18,3 %

 

 

19,4 %

 

 

 

12,2 %

En % du chiffre d’affaires

D&A(1) & Réserves(2), hors amortissements des PPA

-136

18

-118

32

-1

21

-65

D&A(1) & Réserves(2), hors amortissement des PPA (nouvelle définition)

EBITA ajusté des activités poursuivies

28

4

32

0

0

-3

29

EBITA ajusté après loyers (nouvelle définition)

En % du chiffre d’affaires

3,1 %

 

 

4,2 %

 

 

 

3,7 %

En % du chiffre d’affaires

Amortissements des incorporels issus des acquisitions (PPA)

-8

-

-8

 

 

 

-8

Amortissements des incorporels issus des acquisitions (PPA)

Eléments non-récurrents

-16

3

-13

 

 

 

-13

Eléments non-récurrents

 

 

 

 

 

 

 

3

3

Reclassification des intérêts sur loyers opérationnels en résultat financiers (reclassification IFRS 16)

EBIT des activités poursuivies

3

8

11

0

0

0

11

EBIT

En % du chiffre d’affaires

0,3 %

 

 

1,4 %

 

 

 

1,4 %

En % du chiffre d’affaires

Résultat financier

 

 

 

-30

 

 

 

-30

Résultat financier

Impôt sur les résultats

 

 

 

-8

 

 

 

-8

Impôt sur les résultats

Résultat des sociétés mises en équivalence

 

 

 

0

 

 

 

0

Résultat des sociétés mises en équivalence

Résultat net des activités poursuivies

 

 

 

-27

 

 

 

-27

Résultat net des activités poursuivies

Résultat des activités arrêtées ou en cours de cession

 

 

 

-11

 

 

 

-11

Résultat des activités arrêtées ou en cours de cession

Résultat net de l’exercice

 

 

 

-38

 

 

 

-38

Résultat net de l’exercice

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres informations

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres informations

Investissements, nets

 

 

 

-57

2

 

 

-56

Investissements, nets (4)

Variation de BFR (yc cloud rendering)

 

 

 

-24

31

 

 

7

Variation de BFR (hors cloud rendering)

(1)   Y compris capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production chez TCS
(2)   Réserves pour risques, litiges et garanties
(3)   Principalement Post Production
(4)   Hors coûts informatiques basés sur l'utilisation (hors capacité informatique externalisée pour le rendu d'image en production).

Facteurs de risques

Facteurs de risques relatifs à l’activité de TCS

Pandémie Covid-19/Santé & Sécurité : les retards de production, les retards clients, les reports ou annulations de projets et les surcoûts liés aux conditions sanitaires et de sécurité dus aux restrictions liées au Covid peuvent impacter négativement l’activité du Groupe.

Industries hautement compétitives : nature hautement compétitive de l'environnement pour toutes les divisions (Film & Episodique VFX, Publicité, Animation and services artistiques liés aux jeux vidéo). En particulier, les projets d'effets visuels de films et épisodiques sont de plus en plus répartis entre un nombre important de fournisseurs d'effets visuels en raison du resserrement des délais de production et de la volonté des clients de diversifier les risques liés aux fournisseurs. De plus, l'internalisation par les clients des services d'effets visuels et/ou d'animation peut limiter ou réduire le marché adressable à l'avenir.

Concentration des clients : une partie importante de l'activité du Groupe reste dépendante de ses relations avec les principaux producteurs de contenus, y compris les grands studios hollywoodiens, les fournisseurs de streaming et les réalisateurs - toute détérioration substantielle de ces relations pourrait avoir un impact négatif sur les performances commerciales et financières du Groupe. La consolidation des clients peut également entraîner une réduction globale du volume de production de nouveaux contenus nécessitant des services d'effets visuels ou d'animation.

Gestion des projets clients : difficulté potentielle pour le Groupe à anticiper et allouer les ressources de manière appropriée afin d’exécuter les projets en respectant les délais et les budgets, à réduire les écarts entre les projets et à s'adapter aux changements imposés par les clients en fonction de leurs calendriers de production et de livraison, en particulier pour les projets à travers plusieurs pays et fuseaux horaires.

Attirer les talents & investir dans la culture : dépendance liée au recrutement et à l'engagement d'un personnel spécialisé doté de compétences solides (créatives, techniques, opérationnelles, etc.), avec une connaissance spécifique de l'industrie. L'absence de stratégie/proposition de valeur ou de projets culturels pour l'intégration de la fonction « People & Talent », combinée à des résultats financiers en baisse, pourrait réduire l'attractivité du Groupe

Gestion, développement et rétention des compétences et des connaissances : la transformation, la situation financière actuelle, le manque d'investissement dans les systèmes, le débauchage par les concurrents et l'absence d'une culture forte, les programmes de bien-être au travail et les processus d'identification des talents clés (tels que les programmes à haut potentiel), peuvent impacter, selon les métiers et les pays ou les régions, la capacité à retenir l'expérience et les collaborateurs aux postes stratégiques, ressources sur lesquelles s'appuie le Groupe

Cybersécurité : du fait de l'existence de contenus hautement sensibles et confidentiels, la gestion et la transmission sécurisées des informations de la Société et des clients est une composante essentielle de l'activité du Groupe. Des systèmes et protocoles de sécurité de contenu non fiables peuvent compromettre à la fois les informations sensibles et les actifs du Groupe

Variation des taux d'intérêt et des taux de change : le Groupe est confronté à l’impact conversion lié aux taux de change, la variation de leur évaluation pouvant avoir un impact sur la valeur des actifs, des passifs, des produits et des charges dans les états financiers combinés du Groupe, même si la valeur de ces éléments n'a pas changé dans leur devise d'origine. Le Groupe est également confronté à un risque de transaction, principalement dans ses ventes en dollars américains par rapport au dollar canadien, par rapport à la livre sterling et par rapport à la roupie indienne.

Évolution de la conformité légale et de l'éthique : le Groupe exerce une activité mondiale qui l'expose aux risques associés à la conduite d'activités dans plusieurs juridictions. Les lois et réglementations auxquelles le Groupe peut être soumis incluent, sans toutefois s'y limiter, les pratiques commerciales générales, les pratiques concurrentielles, la lutte contre la corruption, le traitement des données personnelles, la protection des consommateurs, la gouvernance d'entreprise, le droit du travail, les réglementations fiscales locales et internationales et droits de propriété intellectuelle. Toute évolution majeure de ces lois et réglementations pourrait impacter les activités du Groupe

Facteur de risque relatif à la Distribution

La Distribution : le principal risque associé à la distribution de 65 % du capital de TCS est que la Société ne réalise pas tout ou partie des bénéfices attendus de la Distribution, et la Distribution peut affecter négativement son activité

1Une définition de l’EBITDA ajusté après loyers (nouvelle définition) est disponible en annexe du présent communiqué.

2 Les informations sur le marché, notamment la taille et le potentiel de croissance, proviennent principalement de sources indépendantes telles que FTI Consulting (Vendor Due Diligence Report, avril 2022). Toutes les données et informations présentées dans ce communiqué de presse attribuées à FTI Consulting reflètent l'interprétation par le Groupe des données, recherches et points de vue exprimés dans le Vendor Due Diligence Report publié par FTI Consulting en avril 2022 et n'ont pas été revues par FTI Consulting. Toute publication de FTI Consulting doit être lue et interprétée à partir de sa date de publication originale, et non à partir de la date du présent communiqué de presse. FTI Consulting n'assume aucune responsabilité vis-à-vis de tiers pour les informations présentées dans ce communiqué de presse extraites d'études, de rapports ou d'autres documents préparés par FTI Consulting.
3    Ces prévisions pour TCS comprennent des hypothèses externes, macroéconomiques, dont celles relatives aux taux de change EUR/USD de 1,15, EUR/CAD de 1,52, EUR/GBP de 0,89. Ces prévisions comprennent également des hypothèses de la Société concernant des changements de méthode comptables (ajustement IFRIC sur Saas) relatifs à la configuration ou les coûts de personnalisation dans un arrangement de « cloud computing ». Ces impacts non récurrents de l'interprétation IFRIC devraient être significatifs pour 2022 car les investissements logiciels ont été budgétés, entraînant un impact négatif sur l'EBITDA de (4) millions d'euros, et un impact négatif de (2) millions d'euros sur l'EBITA, et positif de +4 millions d'euros sur dépenses d'investissement. Pour 2023, ces impacts devraient être moins significatifs. La Société estime également des coûts de dissynergie de fonctionnement estimés de 4 à 6 millions d'euros en 2022 et de 10 à 15 millions d'euros en 2023.

4 Dette Nette / EBITDA

Pièce jointe


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles