Marchés français ouverture 5 min
  • Dow Jones

    31 802,44
    +306,14 (+0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 609,16
    -310,99 (-2,41 %)
     
  • Nikkei 225

    29 027,94
    +284,69 (+0,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,1888
    +0,0035 (+0,30 %)
     
  • HANG SENG

    28 589,79
    +48,96 (+0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    45 245,57
    +2 613,03 (+6,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 084,02
    +59,81 (+5,84 %)
     
  • S&P 500

    3 821,35
    -20,59 (-0,54 %)
     

Tchad: les victimes d'Hissène Habré perdent patience devant l'absence des indemnisations

·1 min de lecture

Quatre ans bientôt que la condamnation à perpétuité de l’ancien président tchadien Hissène Habré a été confirmée en appel le 27 avril 2017, quatre ans qu’il a été condamné à verser 150 millions de dollars de réparation aux victimes. L’Union africaine doit mettre en place le fonds qui les indemnisera. Mais les victimes attendent toujours et le dossier n’avance pas.

Mercredi, dans une lettre adressée à Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’UA, huit organisations de défenses des droits de l’homme ont demandé à l’organisation continentale qui est en charge de la question, l’opérationnalisation du fonds fiduciaire le plus tôt possible. Les victimes ont droit à des réparations. Clément Abaïfouta est le président de l’Association des victimes des crimes du régime d’Hissène Habré.

Et parmi les huit ONG signataires de cet appel à l’Union africaine figure également Amnesty International, Human Rights Watch, la Ligue sénégalaise des droits humains et l’Association tchadienne pour la promotion et la défense des droits de l'homme.