La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    52 016,92
    +299,43 (+0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3842
    +0,0058 (+0,42 %)
     

Tchad: la liste des candidats à la présidentielle publiée, des opposants se désistent

·2 min de lecture

La Cour suprême a publié, mercredi 3 mars, la liste des candidats retenus pour la présidentielle du 11 avril prochain. Sur dix-sept candidatures déposées, dix ont été retenues. Les candidats d'opposition Yaya Dillo et Masra Succès, qui ont fait l’actualité ces dernières semaines, ne seront pas de la course. Bien que retenus dans la liste, trois candidats ont déjà annoncé leur retrait.

Avec notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako

Yaya Dillo a été investi par un regroupement non reconnu par le ministère de l’Administration du territoire et son acte de naissance n’est pas conforme. Il ne sera donc pas dans la course le 11 avril prochain, indique la Cour suprême.

Masra Succès, lui, n’a pas 40 ans et son acte de naissance n’est pas conforme non plus, affirment les juges. Cinq autres candidats sont disqualifiés pour des défauts sur leurs documents. Et certains se sont simplement désistés, comme Mahamat Yosko.

C’est aussi le cas de Ngarlejy Yorongar, qui a écrit mercredi soir sur sa page Facebook que son parti avait décidé de retirer sa candidature. Même démarche du côté des 13 partis de l’Alliance Victoire, la coalition de l’opposition qui avait choisi Me Théophile Bongoro comme candidat. Lui aussi se retire.

Même si la Cour suprême a validé sa candidature alors qu’il avait annoncé son désistement, Saleh Kebzabo persiste et signe : il ne participera pas à la présidentielle du 11 avril prochain. L'opposant était en colère mercredi soir. Il rappelle que la publication de la liste des candidats retenus était prévue pour le 9 mars. Avec cette publication le 3 mars, il a été pris de court. D'autant que le secrétariat de la Cour suprême, à qui son planton a porté sa lettre de désistement ce mercredi, a refusé de l’enregistrer.

Idriss Déby n'a plus, à ce stade, que 6 challengers au lieu de 9, parmi lesquels le chef de file de l’opposition, Romadoungar Nialbé Félix, le fédéraliste Brice Mbaimon, l’ancien Premier ministre Pahimi Padacket Albert et la première femme candidate à une élection présidentielle, l’ancienne ministre Lydie Beassemda. Les autres candidats retenus sont l’ingénieur Yombombé Théophile et l’entrepreneur Alladoum Baltazar, pour lesquels ce sera une première expérience électorale.