Marchés français ouverture 16 min
  • Dow Jones

    30 996,98
    -179,02 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    13 543,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 822,29
    +190,84 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,2185
    +0,0010 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    30 148,15
    +700,30 (+2,38 %)
     
  • BTC-EUR

    27 320,06
    -169,66 (-0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    674,87
    -2,03 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 841,47
    -11,60 (-0,30 %)
     

Tchad: des jihadistes attaquent pour la première fois une pirogue

·1 min de lecture

Au Tchad, une explosion a fait plusieurs morts et des blessés dans les rangs de l’armée dans la nuit de mardi à mercredi alors que les soldats naviguaient sur le lac Tchad. Une explosion que les autorités attribuent aux islamistes de Boko Haram.

Avec notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako

La pirogue à moteur transportant les soldats circulait entre les herbes de papyrus dans le secteur de Ngouboua, sur les rives nord du lac Tchad, quand elle a été pulvérisée par une explosion causée par une bombe artisanale.

L’armée déplore quatre morts dans ses rangs et 16 blessés graves qui ont été évacués par hélicoptère vers la capitale pour des soins.

Les autorités attribuent l’explosion à Boko Haram et elles annoncent que le mode opératoire, un engin explosif dissimulé dans l’eau, est nouveau.

Selon des spécialistes des questions terroristes, le groupe armé a adapté son mode opératoire. C’est en effet pour la première fois que les islamistes posent une bombe en milieu aquatique. Une évolution tactique de la branche de Boko Haram dirigée par Abou Moussa el-Barnaoui.

Ces dernières années, d’anciens combattants de l’EI venus de la Syrie ont dispensé des techniques de combat et encadré les combattants de cette branche de Boko Haram implantée sur le versant nord du lac Tchad.

À écouter et lire aussi : Lac Tchad: des groupes armés ont gagné en «professionnalisme» en s'affiliant à l'EI