Marchés français ouverture 5 h
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 691,08
    +48,39 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1962
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 778,43
    -14,71 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    52 854,98
    -238,05 (-0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,95
    +17,00 (+1,23 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Tchad: les 17 prétendants à la magistrature suprême ont déposé leur candidature

·1 min de lecture

Au Tchad, le délai de dépôt des candidatures pour la présidentielle du 11 avril prochain a expiré ce vendredi à minuit. En plus du chef de l’Etat Idriss Déby, candidat à un sixième mandat, une quinzaine de personnalités d’horizons divers entendent participer à la course à la magistrature suprême.

avec notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako

Le greffe de la Cour suprême est resté ouvert jusqu’à minuit ce vendredi par respect de la loi. Il a eu raison parce que c’est vers 20 heures que Brice Guedmbaye Mbaimon, la dernière personnalité à faire acte de candidature, s’est présenté pour déposer ses dossiers.

Plus tôt ce vendredi, deux anciens rebelles, Yaya Dillo Djerou et Baba Laadé sont passés ou se sont faire représenter pour déposer leurs dossiers.

On compte en tout 17 candidatures parmi lesquelles Idriss Déby Itno le chef de l’Etat sortant, Félix Romadoumngar, le chef de file de l’opposition, l’ancien Premier ministre, Pahimi Padacket Albert ou encore Saleh Kebzabo, arrivé deuxième lors de la présidentielle de 2016.

Même si la Constitution fixe l’âge minimum pour être candidat à la présidence au Tchad à 40 ans, le chef du parti les Transformateurs, Succès Masra, 38 ans a déposé jeudi sa candidature, « au nom du devoir politique », dit-il.

La liste des autres candidats est composée d’anciens alliés du chef de l’Etat passés dans l’opposition mais ils doivent obtenir l’aval de la Cour suprême qui a une semaine pour examiner leurs candidatures.

À lire aussi : l'opposition en ordre dispersé pour la présidentielle au Tchad

L'élection présidentielle aura lieu le 11 avril au Tchad et les élections législatives, maintes fois repoussées depuis cinq ans, ont été fixées au 24 octobre 2021.