La bourse est fermée

Taxi, VTC : attention aux majorations de tarifs le 5 décembre

La grève du 5 décembre s'annonce très suivie. Alors que la SNCF ou encore la RATP ont d'ores et déjà annoncé une forte mobilisation dans leurs rangs, un casse-tête de taille attend les usagers. Pour se déplacer, certains pourraient donc opter pour d'autres moyens de transport comme les services d’autopartage, de covoiturage, de VTC, ou bien de taxi. À l'approche de cette journée de mobilisations, les sociétés proposant ces services s'organisent. Du côté des VTC par exemple, tout est fait pour inciter les chauffeurs à prendre le volant le 5 décembre. "Afin d’inciter les chauffeurs à conduire pendant les heures de pointe et dans les centres névralgiques des villes, tout en bravant les conditions de circulation difficiles, nous allons adapter nos conditions tarifaires avec des bonus mis en place spécifiquement aux heures de forte demande", explique la société Uber, relayée par BFMTV.

>> A lire aussi Grève du 5 décembre : RATP et SNCF rappellent des cadres pour remplacer les conducteurs

Mais face à la demande, qu'en sera-t-il des tarifs pour les clients ? Malheureusement, il va falloir s'attendre à voir les prix des courses flamber. "La tarification doit être en effet suffisamment attractive pour qu’il y ait des chauffeurs connectés et qu’il acceptent les courses proposées au moment même où la circulation va être très perturbée", explique là encore Uber.

Des embouteillages en perspective

La société de VTC Kapten va elle aussi utiliser le système de "tarification dynamique". Le principe : une majoration se met "automatiquement" en place "lorsque la demande est plus importante que l'offre". Cela "permet d'attirer (ses) chauffeurs partenaires dans le secteur et de garantir un temps d'attente raisonnable", explique-t-on chez Kapten. Pour profiter d'un prix fixe, il faudra effectuer une réservation à l'avance. À l'approche du 5 décembre, les sociétés de VTC ont également renforcé leur flotte. Kapten, qui dispose de 35.000 chauffeurs, aurait réussi à en mobiliser 3.000 supplémentaires,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

On a testé le Monsieur Cuisine Connect de retour chez Lidl
Artisans, commerçants, libéraux... cette assurance qui vous protège en cas de redressement fiscal et social
Brexit, concurrence… les banques du Royaume-Uni sont menacées, alerte Moody's
4 idées de team building pour vous défouler
Leclerc, Grand Frais, Picard… les meilleures enseignes de l’alimentaire