La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    49 930,25
    -1 485,86 (-2,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Ce taxi volant électrique sera propulsé par Rolls-Royce

Marc Zaffagni, Journaliste
·1 min de lecture

C’est une première pour Rolls-Royce. Le motoriste vient conclure un partenariat commercial pour équiper un adav (aéronef décollage et atterrissage verticaux) de son système de propulsion électrique. Le taxi volant en question sera conçu par l’entreprise britannique Vertical Aerospace qui est basée à Bristol.

Les détails sont encore très succincts mais il est indiqué que le VA-X4, c’est son nom, pourra emporter quatre passagers et un pilote en volant à plus de 200 km/h sur une distance maximale d’environ 190 km. Selon, Vertical Aerospace, un vol depuis le centre de Londres vers l’aéroport d’Heathrow se fera en moins de 15 minutes contre 1h30mn par la route.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

© Vertical Aerospace

Rolls-Royce va concevoir l'ensemble du système de propulsion et d’alimentation sur la base de moteurs électriques 100 kW ainsi que l’infrastructure de surveillance afférente. Le VA-X4 est muni de huit rotors disposés de chaque côté des bords d’aile. Quatre d’entre eux basculent pour faire la transition entre le décollage vertical et le vol horizontal tel un avion.

La certification de cet adav est prévue pour 2024 avec un début d’exploitation commerciale « peu de temps après ».

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura