La bourse est fermée

Taxes : Donald Trump menace à nouveau l'automobile européenne

Taxes : Donald Trump menace à nouveau l'automobile européenne

Depuis le printemps 2018, Donald Trump menace de surtaxer de 25% les importations automobiles, notamment européennes...

Ce projet pourrait se concrétiser bientôt avec la remise, dimanche, par le ministère américain du Commerce d'un rapport sur l'industrie automobile commandé en mai dernier par le président américain.

90 jours pour prendre une décision

Ce rapport remis à Donald Trump aurait conclu que les importations de voitures posent un risque pour la sécurité nationale en affaiblissant l'industrie automobile américaine, selon des sources citées par l'agence 'AFP'. Ce raisonnement pourrait ouvrir la voie à de nouvelles taxes douanières sur les importations de voitures et de pièces détachées automobiles.

Le président américain dispose désormais de 90 jours pour décider s'il impose de nouvelles taxes douanières aux importations automobiles. Ce dossier vient tendre davantage les relations américano-européennes, déjà envenimées par le retrait de Washington de l'accord multilatéral sur le nucléaire iranien, les exigences de Trump concernant le financement de l'Otan, et le retrait annoncé des Etats-Unis (Shenzhen: 000938.SZ - actualité) de Syrie sans concertation avec ses alliés européens.

Un coût de 5 MdsE pour les fabricants allemands ?

L'industrie automobile européenne, et notamment allemande, seraient particulièrement affectées si cette mesure entrait en vigueur, à un moment où le marché automobile mondial ralentit. Les groupes allemands Daimler (Swiss: DAI-EUR.SW - actualité) (Mercedes (Xetra: 710000 - actualité) -Benz), Volkswagen (IOB: 0P6N.IL - actualité) et BMW (EUREX: BMWE.EX - actualité) , déjà touchés par les nouvelles normes anti-pollution en Europe, seraient les plus fortement impactés.

Les marques allemandes qui produisent des véhicules aux Etats-Unis sont aussi frappées par les taxes d'importations imposées par la Chine aux véhicules en provenance des Etats-Unis. Selon une étude du cabinet de conseil EY, des taxes douanières de 25% sur les voitures coûteraient 5 milliards d'euros aux constructeurs ...