Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 922,23
    -275,85 (-0,67 %)
     
  • Nasdaq

    17 905,68
    -91,25 (-0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0917
    -0,0024 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 466,67
    -279,49 (-0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 327,59
    -1,91 (-0,14 %)
     
  • S&P 500

    5 563,38
    -24,89 (-0,45 %)
     

Taxer les superprofits, le Nouveau Front populaire est «pour» et il n’est pas le seul…

Que vous ayez voté ou non pour le Nouveau Front populaire (NFP), vainqueur - mais sans majorité absolue - des élections législatives, l’une de ses mesures phares et d’application immédiate, si tant est qu’il accède à Matignon, ne semble pas pour vous déplaire. Selon un sondage réalisé par Viavoice pour Libération, et publié le 24 mars, près des deux tiers du millier de personnes interrogées considéraient comme prioritaire une taxation temporaire des superprofits de certaines entreprises, afin de tenter d’endiguer un déficit public représentant 5,5% du produit intérieur brut en 2023. Et cette proportion d’adeptes de la taxation des profits réalisés à la faveur de circonstances exceptionnelles grimpait même à 72% chez les partisans du président de la République, et à 72% également parmi ceux de droite !

Pourtant, difficile de faire plus gauchiste que la taxation des superprofits des entreprises. Lors de la présentation du programme économique du NFP, le 21 juin, le sénateur socialiste de l’Oise Alexandre Ouizille était tombé à bras raccourcis sur «les entreprises qui bénéficient disproportionnellement des crises que nous traversons et qui doivent (donc) contribuer à les régler». Une allusion à peine voilée à la flambée des prix du gaz et de l’électricité en 2022, qui a logiquement profité aux finances des énergéticiens. Ces «marges exceptionnelles, accumulées dans des secteurs comme l’énergie ou l’agroalimentaire», il faut les redistribuer, avait d’ailleurs précisé le député LFI-NPF (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Samsung : l'intelligence artificielle (IA) générative sera intégrée à tous les produits
Qui est Tracy Cohen Sayag, la patronne qui a sauvé la «clinique des stars» ?
Bourse : TF1 et M6 sont-elles les grandes gagnantes des élections législatives ?
Shein, Zara… Et si le prêt-à-porter français s’inspirait de la fast-fashion pour survivre ?
JO 2024 : une «catastrophe» pour le secteur de l'hôtellerie-restauration ?