Publicité
Marchés français ouverture 8 h 3 min
  • Dow Jones

    39 872,99
    +66,22 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    16 832,62
    +37,75 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0860
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 647,95
    +516,86 (+0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 523,70
    +35,16 (+2,36 %)
     
  • S&P 500

    5 321,41
    +13,28 (+0,25 %)
     

Taxe foncière : les locataires devront-ils bientôt en payer une partie ?

Taxe foncière : les locataires devront-ils bientôt en payer une partie ?

En 2024, la taxe foncière connaîtra une hausse moyenne de 3,9 %. Cet impôt, réglé par les propriétaires ainsi que les usufruitiers, pourrait-il bientôt être également réglé par les locataires ? C’est en tout cas ce qu’appelle de ses vœux Sylvain Grataloup. Le président de l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) était l’invité d’Europe 1, samedi 20 avril. Lors d’un entretien accordé à la station de radio, il a défendu cette proposition au titre d’un «rééquilibrage des choses».

Pour lui, elle «n'est pas choquante. La taxe d'habitation était payée par tous les occupants, quels qu'ils soient, en leur qualité de propriétaire ou de locataire», a-t-il tenu à rappeler. La problématique actuelle, à ses yeux, réside dans le fait «qu'aujourd'hui, on est particulièrement exigeant avec les communes, notamment en termes de nouvelles mobilités, de transports, etc. Il faut bien financer tout ça et on ne demande qu'à une seule catégorie de la population de financer cela».

Il a ainsi regretté la suppression de la taxe d’habitation, au 1er janvier 2023. Sylvain Grataloup estime que refaire payer une partie de la taxe foncière aux locataires serait une «simple justice». «Que les propriétaires contribuent à aider les pouvoirs publics au sens large, ça me semble normal. Mais ce qui est absolument honteux, c'est que ce soient les seuls à participer à cela. Il faut que ce soit un effort collectif», a-t-il défendu.

«Quand on est propriétaire bailleur, on participe à la vie de l'État, c'est-à-dire (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Européennes 2024 : débats télévisés, radios… quelles sont les règles de la campagne électorale ?
Taylor Swift : un nouvel album et des concerts à Paris, une aubaine pour le tourisme musical
Une rare collection de montres de luxe appartenant à Michael Schumacher mise en vente aux enchères
Grève du 25 avril : journée noire pour le transport aérien en prévision ce jeudi
Appel à la grève : les pharmacies seront-elles fermées le 30 mai ?