Publicité
Marchés français ouverture 1 h 4 min
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    38 875,64
    +155,17 (+0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0734
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,86
    -83,77 (-0,46 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 432,55
    -500,02 (-0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 427,25
    +14,30 (+1,01 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     

Taxe d’habitation sur les résidences secondaires : les villes où le matraquage est le plus sévère

IllustrationCapital / Freepik

Depuis janvier 2023, finie la taxe d’habitation… mais seulement pour les résidences principales ! En effet, en 2024, cette taxe locale sera encore appliquée aux propriétaires de résidences secondaires, ou de locaux meublés non considérés comme des résidences principales (par exemple, des garages ou des dépendances). De cette manière, les collectivités locales s’appuient encore largement sur ces contribuables pour équilibrer leurs budgets. Et cela, quand bien même les propriétaires de résidences secondaires «consommeraient» les services publics à des fréquences moindres que les résidents permanents.

Or, en 2023, les dépenses des collectivités locales ont explosé, en raison notamment des effets de l’inflation (sur l’énergie, par exemple), des hausses de masse salariale, ou encore de la remontée des taux d’emprunt. Et en parallèle, certaines recettes fiscales - les droits de mutation, appelés parfois aussi «frais de notaire» - dégringolent, en raison de la chute spectaculaire des ventes de logements depuis un an. Cet effet ciseau a plombé les finances de nombreux départements et communes. Certaines n’ont donc pas hésité l’an passé à augmenter considérablement leurs taxes foncières pour compenser ce manque à gagner.

>> Notre service - Estimez le prix d’un bien immobilier (immédiat, gratuit et sans engagement)

Dans ce contexte, on aurait pu croire que les communes allaient encore avoir la main lourde cette année. En réalité, d’après une étude publiée cette semaine par le cabinet FSL (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

JO 2024 : quelles sont les règles pour louer votre bien sur Airbnb dans les villes olympiques ?
Crédit immobilier : les taux poursuivent leur baisse, quand pourrez-vous renégocier votre prêt ?
JO 2024 : les propriétaires qui comptaient louer leur bien au prix fort déchantent
Immobilier : les villes où les prix des appartements neufs s’effondrent sur le littoral
Immobilier : les grandes villes où la taxe foncière explose en 2024