Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 387,51
    -27,93 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    18 015,62
    +8,05 (+0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    39 594,39
    -4,61 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0854
    -0,0039 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 469,36
    -166,52 (-0,94 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 742,93
    -1 347,93 (-2,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 359,84
    -25,42 (-1,84 %)
     
  • S&P 500

    5 563,15
    -1,26 (-0,02 %)
     

Taxe sur les aéroports : vous allez payer 1,50 euro supplémentaire par billet, annonce le patron d’ADP

Day Of Victory Stu./Adobe Stock

Le secteur de l'aviation en France fait face à un nouveau défi financier, avec l'introduction annoncée d'une taxe sur les grands aéroports, une mesure envisagée par le gouvernement pour financer le développement du réseau ferroviaire du pays. Augustin de Romanet, PDG d'Aéroports de Paris (ADP), a été interrogé par France Inter, le 26 octobre 2023, à ce sujet. Il a évoqué les conséquences potentielles de cette taxe sur le coût des billets d'avion et les implications financières pour les grands aéroports français. Selon lui, si cette taxe est adoptée par le Parlement, elle entraînerait une augmentation estimée à environ 1,50 euro par passager sur le prix des billets d'avion. Cela soulève des inquiétudes parmi les voyageurs et les acteurs de l'industrie aéronautique, alors que le secteur tente de se remettre des perturbations provoquées par la pandémie de Covid-19.

Au moment d’évoquer le coût total de cette taxe pour ADP, Augustin de Romanet a déclaré que cela se situerait entre 100 et 120 millions d'euros par an. Ces chiffres sont à mettre en perspective par rapport aux bénéfices annuels d'ADP, qui s'élevaient à environ 500 millions d'euros l'année précédente. Cette charge financière supplémentaire pourrait affecter la rentabilité d'ADP et, par conséquent, les intérêts des actionnaires de la société. Augustin de Romanet a souligné la responsabilité du gouvernement dans la proposition de cette taxe et a rappelé que son adoption relève du Parlement. Cependant, il a également affirmé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Violences urbaines : les valeurs de l’armée peuvent-elles «sauver les gamins» ?
Violences urbaines : les valeurs de l’armée peuvent-elles «sauver les gamins» ?
Intelligence artificielle : le plan de l’Europe pour faire rayonner ses startups
Intelligence artificielle : le plan de l’Europe pour faire rayonner ses startups
Le Hezbollah a plus de 200 000 roquettes en stock pour affronter Israël