La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,20 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 919,36
    +212,36 (+0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,25 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,50 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,84 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3661
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Taxation des multinationales : un prix Nobel d'économie plaide pour un taux minimal de 25%

·1 min de lecture

Joseph Stiglitz, lauréat du prix dit Nobel d'économie avec George Akerlof et Michael Spence en 2001, s'est dit en faveur d'une taxation d'au moins 25% des multinationales.

Le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz a plaidé en faveur d'un taux minimal de 25% pour la taxation des multinationales, tout en qualifiant d'"initiative fantastique" l'accord adopté par les pays du G20 qui prévoit un impôt d'"au moins 15%", dans un entretien avec l'AFP. "Je pense que cela devrait être 25%, mais la politique est l'art du compromis, j'espère qu'ils feront au moins 20%", a-t-il déclaré en marge du Forum The European House – Ambrosetti à Cernobbio, dans le nord de l'Italie. "Comme le gouvernement français qui a soutenu la formulation 'au moins 15%', je pense que 15% est trop bas" pour mettre fin à la "course au moins-disant" fiscal, a souligné l'économiste américain.

Les grands argentiers du G20 ont approuvé en juillet à Venise une réforme de la taxation des multinationales visant à mettre fin aux paradis fiscaux, qui devrait être mise en œuvre à partir de 2023. L'accord, négocié sous l'égide de l'OCDE, prévoit d'instaurer un impôt mondial d'"au moins 15%" sur les profits des multinationales et de répartir plus équitablement les droits à taxer ces entreprises et notamment les géants numériques, champions de l'optimisation fiscale.

>> A lire aussi - En Italie, Bruno Le Maire plaide pour "une Europe plus forte" et indépendante

"Le système d'imposition des multinationales a plus de cent ans et n'est plus adapté à l'économie mondialisée du XXIe siècle, c'est un système qui est ouvert aux abus. Le taux d'imposition effectif est nettement plus bas que le taux officiel", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un étonnant appareil mis au point par l'US Navy peut vous réduire au silence
Covid-19 : la vaccination des moins de 12 ans n'est pas à l'ordre du jour
Nîmes : une passagère oublie un sac contenant 40.000 euros dans un bus
Vaccination : une mise en garde envoyée à tous les professionnels de santé qui ont consulté le dossier de Macron
Etats-Unis : des millions de chômeurs privés d'allocations

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles