La bourse ferme dans 20 min
  • CAC 40

    6 253,84
    -13,44 (-0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 008,18
    -6,62 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    33 993,77
    +177,87 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,2060
    +0,0042 (+0,35 %)
     
  • Gold future

    1 773,70
    -8,30 (-0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    40 758,23
    -4 891,93 (-10,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 125,10
    +1,20 (+0,11 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,04
    +0,61 (+0,99 %)
     
  • DAX

    15 257,69
    -62,83 (-0,41 %)
     
  • FTSE 100

    6 927,28
    -10,96 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    13 951,59
    +133,18 (+0,96 %)
     
  • S&P 500

    4 169,91
    +34,93 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    29 020,63
    -167,54 (-0,57 %)
     
  • HANG SENG

    29 078,75
    +323,41 (+1,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,3845
    +0,0002 (+0,02 %)
     

Comment Tavares va tenter la renaissance d'Alfa Romeo et Lancia en déshérence

·2 min de lecture

John Elkann, l’héritier des Agnelli et président de Stellantis annonce à la télévision italienne de nouvelles opportunités pour relancer Alfa Romeo et Lancia. Rude gageure tant les deux célèbres labels transalpins sont mal en point. DS aussi. Mais Carlos Tavares, DG de Stellantis, ne veut pas être le fossoyeur des marques.

Alfa Romeo, Lancia, fleurons hélas moribonds de Fiat Chrysler, pourraient-ils renaître grâce à Stellantis? C’est ce qu’affirme John Elkann, l’héritier des Agnelli devenu président de l’ensemble . "Dans ce nouveau groupe, il y aura de bien plus grosses opportunités pour ces deux labels", a-t-il déclaré à la RAI jeudi 12 mars. "Nous l’avons vu clairement pour des marques comme Alfa Romeo et Lancia", alors que "ces dernières années nous n’avons pu investir autant que nous l’aurions voulu". Carlos Tavares, ex-président de PSA et directeur général de Stellantis, a plusieurs fois déclaré qu’il ne supprimerait aucun des quatorze marques du groupe.

Alfa Romeo en déshérence

Ce passionné de sport auto, , a notamment nommé dès janvier Jean-Philippe Imparato, directeur de Peugeot pendant quatre ans, à la tête d’Alfa Romeo à Turin! C'est la preuve qu'il compte redonner un avenir à la célèbre marque frappée du blason des Visconti. Crédité d'un excellent travail chez Peugeot, Jean-Philippe Imparato a annoncé qu'il présenterait en septembre prochain un plan pour faire revivre la firme. Celui-ci sera aussi le coordinateur des synergies entre Alfa Romeo, Lancia et DS. Des modèles partageant des composants devraient apparaître vers 2024, selon DS. "Nous travaillerons avec toutes les marques du groupe, sur les plateformes (...) mais il nous faudra aussi créer des modèles spécifiques pour les trois marques premium (...) ce qui veut dire que nous aurons à travailler très étroitement avec ces autres marques", avait déclaré début février

Rude gageure que de remonter des marques italiennes au passé glorieux mais tombées en déshérence. Alfa Romeo a vendu moins de 60.000 voitures l’an dernier (dont 36.500 en Europe, 18.500 aux Etats-Unis). Née il y a 110 ans, celle-ci a enchaîné longues périodes chaotiques et relances éphémères. Rachetée en 1986 par Fiat, elle devait au terme de son dernier plan vendre… 400.000 véhicules en 2018-2019. Las. Faute de continuité stratégique, d’investissements[...]

Lire la suite sur challenges.fr