La bourse ferme dans 2 h 58 min

Taux: une séance très difficile à décrypter.

(CercleFinance.com) - S'il existait un classement des séances peu passionnantes, celle de ce lundi mériterait de figurer en bonne place : pas de thématique de fond, pas de catalyseur, pas de volatilité et même pas de 'directionnel' puisque les bons du Trésor libellés en Euro terminent en ordre dispersé, et il en va de même entre les instruments refuges comme les Bunds (+1Pt de base à 0,441%) et les T-Bonds (-2,5Pts de base à 2,475%, après +1,5Pts en début de séance).

Nos OAT se dégradent symétriquement de +2Pts à 1,123% mais les 'bonos' qui apparaissaient vulnérables depuis 1 semaine se sont au contraire repris avec -3,7Pts de base à 1,8400%, le '10 ans' portugais se distingue avec -4,5Pts à 3,946%.
A l'inverse, le '10 ans' belge se tend de +4Pts à 0,9630% et réalise la plus mauvaise performance parmi les dettes réputées 'sures' (au même titre que les 'Bunds' ou la dette néerlandaise).

Les' Gilts' britannniques se détendent de -1Pt à 1,237% alors que le 'Brexit' va être officiellement enclenché le 29 mars.
Pas de signe de reprise sur les 'BTP' italiens qui affichent symétriquement +1Pt à 2,543%.
Aucune logique n'émerge de tout ce qui précède.

Unique indicateur notable du jour, les prix à la production des biens industriels (PPI) se sont inscrits en hausse de 3,1% en Allemagne à fin février, après +2,7% en janvier selon Destatis, l'Office fédéral de la statistique.

Toujours au chapitre macroéconomique, 'les banquiers centraux et les ministres des finances se réunissaient ce week-end à Baden-Baden (Allemagne) pour discuter du commerce mondial.
Or, les Etats-Unis (Shenzhen: 000938.SZ - actualité) ont refusé de signer l'accord de lutte contre le protectionnisme comme effectué traditionnellement', relaient les équipes de Saxo Banque.

Steven Mnuchin, Secrétaire américain au Trésor, a même déclaré que les Etats-Unis pourraient renégocier les accords de l'OMC.

Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.