La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 781,90
    -23,60 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    14 164,35
    -114,02 (-0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Taux: quasi stabilit en Europe, la lourdeur persiste aux US

·2 min de lecture

(CercleFinance.com) - Les marchs obligataires ont peu ragi aux bons chiffres de PIB du 3me trimestre (globaux et pays par pays) : la dtente s'est mme poursuivie la marge sur nos OAT avec -1Pt -0,344%.
Les Bunds allemands finissent stables -0,632%, soit -6Pts sur la semaine coule.
L'conomie de la zone euro a dpass les attentes en affichant une croissance de 12,7% au troisime trimestre selon Eurostat.

Le PIB 'CVS' de la rgion a augment de 12,7% par rapport au trimestre prcdent,
Les analystes attendaient un rebond de l'activit de l'ordre de 9,5% aprs la chute de 11,8% du PIB de la zone euro au deuxime trimestre.

Toujours d'aprs Eurostat, c'est la France qui a sign le redressement de son PIB le plus important (+18,2% aprs -13,7% au T2), suivie par l'Espagne (+16,7%) et l'Italie (+16,1%).
La France doit ce score l'envol de la consommation des mnages (+16,4% aprs -7,1% au deuxime trimestre) mais il ne faut pas s'emballer, car le PIB recule encore de -4,3%... et le moteur de la consommation va connatre une srieuse baisse de rgime au 4me trimestre.
D'ailleurs, les dpenses de consommation des mnages repliaient trs fortement en septembre (-5,1% en volume aprs +2,2% en aot)

Les dettes souveraines espagnoles ont continu de se dtendre la marge (-0,3Pt 0,132%) mais pas les BTP italiens qui se dgradent de +2Pts 0,722%.

Aux Etats Unis, le moral du consommateur amricain s'amliore un peu plus que prvu en octobre, au vu de l'indice de confiance de l'Universit du Michigan qui s'tablit 81,8 en donnes dfinitives. Il avait t annonc 81,2 en estimation prliminaire, aprs 80,4 au titre du mois prcdent.

Le chiffre le plus attendu concernait les dpenses de consommation des mnages amricains: elles ont augment de 1,4% en septembre par rapport au mois prcdent aux Etats-Unis, d'aprs le Dpartement du Commerce, une hausse suprieure aux attentes des conomistes.

Par ailleurs, leurs revenus se sont accrus de 0,9%, une progression dpassant l aussi le consensus. En aot par rapport juillet, les dpenses et les revenus des mnages US avaient respectivement augment de 1% et recul de 2,5%.
Les T-Bonds US ne profitent pas de l'aversion au risque qui se traduit par un net repli des indices US (-1,8% sur le S&P500) : les T-Bonds se dgradent de +2,5Pts 0,861% (ils ressortent peu changs sur la semaine, mais l'impression de lourdeur persiste depuis les 0,865%/0,87% du 22 octobre).

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits rservs.