Taux: marché obligataire italien en mode commedia d'el arte

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA29,980,88

(CercleFinance.com) - Cette journée (électorale) a été marquée par de spectaculaires variations sur les bons du Trésor italiens avec tout d'abord une détente de 4,40% jusque vers 3,99% (entre 9h ce matin et 15H) sur des rumeurs de victoire de la coalition de centre gauche dans les 2 chambres puis par un retournement complet de situation vers 16H et une remontée en flêche de 4% vers 4,50% (+50Ptsb en ligne droite) avec l'annonce par la RAI de la victoire de la coalition de Silvio Berlusconi au Sénat (qui pourrait rendre l'Italie très difficilement gouvernable pour Mr P.L Bersani qui reste majoritaire à la Chambre des députés).

Par contagion, les 'bonos' espagnols ont vu leur rendement remonter à 5,175% (Madrid a connu dimanche de nouvelles manifestations massives contre l'austérité) mais les emprunts grecs ont amplifié leurs gains après la victoire du candidat de droite (pro-européen) à Chypre ce week-end (le '10 ans' se détend -21Pts à 10,86%.

Une victoire saluée par Bruxelles et Berlin: une solution à la situation de faillite actuelle du pays pourrait être trouvée avant fin mars.
Elle exigera des sacrifices sociaux considérables de la part de la population chypriote d'ici 2020... et une restructuration de la dette reste une hypothèse jugée hautement probable.

Le (Paris: FR0000072399 - actualité) début de la séance avait été animé par quelques oscillations sur les 'Guilts' après la perte du 'triple A' britannique: la seule surprise résidait dans le 'timing' de l'annonce (vendredi soir), intervenue un peu plus tôt qu'attendu.

George Osborne, le chancelier de l'échiquier (ministre de l'économie du gouvernement Cameron) a déclaré: 'nous avons droit à un sévère rappel à l'ordre concernant le problème de dette auquel est confronté notre pays et c'est un avertissement très clair à quiconque penserait que l'on peut se soustraire à une résolution de ce problème'.

Le rendement du '10 ans' UK finit stable ce soir à 2,08% (contre +8Pts au pire ce matin à 2,17%): les marchés estiment que cela ne devrait pas plus pénaliser l'Angleterre que l'abaissement de la notation de la France l'automne dernier et au contraire garantir la poursuite d'une politique monétaire ultra-accommodante de la Banque d'Angleterre (nouvelle vague de rachats de 'guilts' par la banque centrale).

L'écart de rendement avec le Bund (1,66%) reste quasi stable à +52 points de base et -15Pts par rapport aux OAT-2023(stables à 2,23%) alors que la France va devoir trouver 6MdsE d'économies pour stabiliser ses déficits en 2014 d'après les calculs de Bruxelles après la révision à la baisse de la croissance en 2013).



Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.