Marchés français ouverture 7 h 52 min

Taux: journée vide, '10 ans' grec mieux noté que BTP italien

(CercleFinance.com) - Jour 'ouvré' sur les marchés obligataires, mais jour semi-férié -ou cela revient au même- avec la fermeture des marchés US pour cause de Veteran's Day.
Quand New York est fermé, les autres places restées ouvertes expédient les affaire courantes.
Quand de surcroît il n'y a aucune 'stat' à se mettre sous la dent, cela devient soporifique... et si on constate des écarts, l'étroitesse des échanges leur ôte toute signification.
Nos OAT ont toutefois continué de se dégrader, de +2,5Pts à 0,05%, les Bunds de +2Pts à -0,246%.
La seule 'stat' publiée durant les heures d'ouverture concernait le PIB britannique qui s'établit à +0,3% en séquentiel (un peu moins bien que les 0,4% espérés pour un score de +1% annualisé), selon une première estimation au titre du troisième trimestre (et le PIB n'atteindrait que +0,2% au 4ème).

Le facteur politique (élection du 12 décembre) joue également car le parti 'pro-Brexit' de Nigel Farage renonce à présenter des listes contre les candidats de Boris Jonhson là où ils sont en position d'éligibilité.
Les 'Gilts' se tendaient de +2Pts à 0,8142%, tout comme les Bunds.

Au lendemain d'une élection en Espagne qui n'a pas permis de faire émerger une majorité au Parlement, les 'bonos' se dégradaient de +3Pts à 0,422%.

Enfin, le dérapage des taux continue en Italie avec +8Pts à 1,353% (on apprenait après la clôture que la production industrielle a reculé de -0,4% en Italie au 3ème trimestre).
Et cela se confirme, pour la seconde séance consécutive mais pour la 1ère fois en clôture, le '10 ans' grec (1,3400%) est désormais jugé moins risqué que le '10 ans' italien

Parmi les chiffres les plus attendus cette semaine figureront notamment l'indice ZEW et la croissance en Allemagne, l'inflation en Europe et aux Etats-Unis, le taux de chômage en France, ou encore les ventes de détail et la production industrielle américaines.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.