Marchés français ouverture 7 h 18 min
  • Dow Jones

    34 258,32
    +338,48 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 896,85
    +150,45 (+1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1695
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    37 249,38
    +2 493,10 (+7,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 089,55
    +49,07 (+4,72 %)
     
  • S&P 500

    4 395,64
    +41,45 (+0,95 %)
     

Quel taux d'endettement maximum est autorisé pour obtenir un prêt immobilier?

·2 min de lecture

PRATIQUE - Avant d’accorder un crédit, une banque va vérifier que le taux maximum d’endettement du souscripteur n’excède pas 35%. Il est parfois possible de pouvoir emprunter au-delà de ce seuil.

Si vous faites une demande de crédit immobilier, sachez que la banque va vérifier en priorité votre taux d’endettement. Concrètement, pour calculer celui-ci, trois facteurs sont pris en compte, à savoir les revenus fixes du souscripteur, ses charges récurrentes, et le coût des mensualités qui découleront du crédit. À noter que toutes les charges ne sont pas prises en compte. Ainsi, les factures d’énergie, de téléphonie ou une assurance automobile n’en font pas partie. En revanche, un crédit automobile, un crédit à la consommation ou une pension alimentaire sont des points à prendre en compte. Depuis le début de l’année 2021, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a fixé à 35% le taux maximum d’endettement (contre 33% auparavant). Au-delà de ce seuil, il est donc plus compliqué de pouvoir emprunter, mais cela reste possible. Les banques ont en effet une certaine latitude et peuvent accepter jusqu’à 20% de dossiers dépassant le taux d’endettement de 35% si elles favorisent les achats d’une résidence principale ou les primo-accédants (premier achat immobilier).

Le profil de l’emprunteur est important pour le calcul du taux d’endettement

Dans une période où les taux de crédit sont bas, mais où , le profil de l’emprunteur est un critère essentiel. C’est notamment le cas dans le calcul du taux d’endettement. Si vous êtes en CDI, salarié de la fonction publique, mais aussi artisan, commerçant ou en profession libérale depuis plus de trois ans, vos revenus sont pris en compte à 100%. Si vous disposez de revenus locatifs, ils seront également inclus à vos revenus, mais à hauteur de 70%. En revanche, pour les personnes qui travaillent en intérim, sont en CDD ou auto-entrepreneurs depuis moins de trois ans, les revenus ne sont pas pris en compte par les banques. Autant dire que pour ces derniers, l’accès au crédit immobilier peut donc se révéler très compliqué. À noter tout de même que si vous êtes en couple avec une personne dont les revenus sont pris en compte, vous[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles