La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,92 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1646
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    -3,20 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    52 454,20
    -343,11 (-0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,70 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +0,22 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,38 (+0,45 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,25 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,43 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    -0,0044 (-0,32 %)
     

Taux d’intérêt : des turbulences à la Fed au mauvais moment pour la Bourse !

·1 min de lecture

Après Robert Kaplan et Eric Rosengren, c’est désormais au tour du vice-président de la Fed lui-même d’être dans l’œil du cyclone médiatique concernant des opérations de marché réalisées au début de la crise sanitaire. On a appris au cours du week-end que Richard Clarida a procédé à des arbitrages de portefeuille de plusieurs millions de dollars la veille d’un communiqué du président de la Fed, fin février 2020 et 5 jours avant une baisse de taux de 0,5% début mars.

Son équipe indique que les règles ont été respectées. Cette justification du respect des règles avait également été avancée par Robert Kaplan de la Fed de Dallas et Eric Rosengren de la Fed de Boston après les révélation médiatiques de leur différentes opérations de Bourse, ce qui ne les a pas empêchés d’annoncer quelques jours plus tard qu’ils allaient quitter leur poste…

>> A lire aussi - “La Fed et la BCE sont devenues de dangereux pompiers pyromanes, la Bourse risque un krach !”

Jerome Powell avait été interrogé lors de la dernière conférence de presse de la Fed à ce sujet et avait concédé que des changements de règles internes étaient nécessaires, sans toutefois préciser de calendrier.

Ces révélations tombent au plus mauvais moment pour le président de la Fed lui-même… et pour les marchés. Pour Jerome Powell d’abord, car ce dernier se trouve fragilisé par rapport à un possible nouveau mandat en 2022, qui ne semblait pourtant pas pouvoir lui échapper étant donné sa bonne gestion de la situation pendant la crise. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Blue Origin : à 90 ans, l'acteur du capitaine Kirk dans Star Trek sera à bord de la prochaine mission dans l'espace !
Pétrole : Brent et WTI s'envolent après la décision de l'Opep et de la Russie
Covid-19 : le vaccin Pfizer pourrait nécessiter une mise à jour, avertit BioNTech
Ikea, Apple, La Redoute...les meilleures marques pour le bureau
Formation : comment la crise a bousculé - ou pas - la dynamique actuelle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles