La bourse ferme dans 3 h 29 min
  • CAC 40

    6 758,41
    +4,44 (+0,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 990,85
    +6,35 (+0,16 %)
     
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0541
    +0,0012 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 812,30
    -2,90 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    16 153,42
    -227,52 (-1,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,20
    -1,96 (-0,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,92
    +0,70 (+0,86 %)
     
  • DAX

    14 559,52
    +69,22 (+0,48 %)
     
  • FTSE 100

    7 543,96
    -14,53 (-0,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2291
    +0,0035 (+0,29 %)
     

Taux d’intérêt : “la Fed persiste et signe” face à l’inflation

Tetra Images/Getty Images

A la conférence des banquiers centraux de Jackson Hole fin août, le président de la Fed Jerome Powell avait fait passer le message très simple que la Fed continuerait à resserrer sa politique monétaire jusqu’à ce que “le job soit fait”, c’est-à-dire jusqu’à ce que l’inflation revienne sur une trajectoire de 2%. Cela avait entraîné les marchés actions à la baisse et les taux longs à la hausse. Une quinzaine de jours plus tard et quelques jours avant le FOMC, les prix à la consommation avaient surpris une nouvelle fois à la hausse.

Malgré le fort reflux des prix de l’essence aux Etats-Unis durant l’été, l’inflation pour le mois d’août était sortie à +8,3% en glissement annuel et était donc toujours proche de ses plus hauts niveaux depuis le début des années 1980. Là aussi, l’impact de marché avait été très fort avec une baisse des marchés actions et une forte hausse des taux à long terme. L’interprétation était que l’inflation serait élevée probablement plus longtemps que prévu, ce qui nécessiterait des taux directeurs eux aussi élevés plus longtemps que prévu.

Lors de son comité de politique monétaire du 21 septembre, la Fed a tenu à démontrer une nouvelle fois sa résolution dans la lutte contre l’inflation élevée, “quoi qu’il en coûte”. Elle a relevé sa fourchette cible de fed funds de 0,75 point de pourcentage, à 3,00/3,25%. Et durant l’essentiel de sa conférence de presse, Jerome Powell a maintenu le ton de la conférence de Jackson Hole : il a d’ailleurs commencé la séance de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La livre Sterling touche un plus bas historique face au dollar
CAC 40 : les législatives en Italie et la livre Sterling plongent la Bourse dans le rouge
Airbus : lampes, hublots, sièges... des pièces d'A380 à vendre aux enchères
Numérique et finance : “menaces ou espoir ?”
Emploi : “le moral et l’engagement dans l’entreprise au travail sont au plus bas”