La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    30 962,55
    +1 072,36 (+3,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

Les tarifs bancaires 2021 vont 'du simple à plus du double', selon CLCV

·2 min de lecture

Les banques peuvent ponctionner beaucoup d'argent à leurs clients. Face à la très grande hétérogénéité des tarifs bancaires en 2021, les consommateurs doivent plus que jamais comparer et faire jouer la concurrence entre établissements "tant les écarts peuvent être importants", plaide jeudi 7 janvier l'association CLCV. Pour un panier de services identiques, "la facture sera bien différente d'un établissement à un autre", relève CLCV, avec des tarifs pour un même profil de clients pouvant aller "du simple à plus du double" au niveau national.

Ce constat s'appuie sur une étude des tarifs qui seront en vigueur le 1er février 2021 dans 127 banques de métropole et d'outre-mer, pour trois profils de consommateurs — petit, moyen ou gros — en fonction du nombre de services utilisés. Le coût moyen représente 66,43 euros par an pour un petit consommateur, 145,39 euros pour un consommateur moyen et 209,94 euros pour un gros consommateur.

"Après avoir listé ses besoins, le consommateur a tout intérêt à comparer les tarifs des différentes banques tant les écarts peuvent être importants", conseille CLCV, qui incite aussi à comparer les offres proposées au sein d'un même établissement. On peut en effet souvent choisir entre des services bancaires payés "à la carte", de manière unitaire, et ceux regroupés dans un "package", une offre groupée à un prix forfaitaire.

Or le "package" n'est "intéressant que dans dix établissements" pour les petits consommateurs et "n'est financièrement avantageux" que dans la moitié des banques environ pour les consommateurs moyens et gros, relève l'étude. "En général, les clients ne sont pas suffisamment informés de toutes les options possibles et ne se voient souvent présenter que les offres packagées", déplore auprès de l'AFP Jean-Yves Mano, le président de CLCV.

L'étude relève aussi que certains clients paieront plus cher leurs services bancaires en 2021 qu'en 2020. Les petits consommateurs devraient être les plus affectés avec une "augmentation du coût (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les 25 plus grandes entreprises de l'armement au monde
Les catastrophes climatiques ont causé 210 Mds$ de dégâts en 2020
Les 10 compagnies aériennes qui ont perdu le plus de trafic en Europe en 2020
Tesla vaut pour la première fois plus de 700 Mds$ en Bourse et se rapproche de Facebook
Fatburger, la chaîne de fast-food américaine aux burgers à 2 000 calories, arrive en France