Publicité
La bourse ferme dans 6 h 59 min
  • CAC 40

    7 574,65
    +3,08 (+0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 891,07
    +10,65 (+0,22 %)
     
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0723
    -0,0013 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    2 329,00
    0,00 (0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 205,70
    -507,45 (-0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 366,09
    -23,32 (-1,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,16
    -0,17 (-0,21 %)
     
  • DAX

    18 098,85
    +30,64 (+0,17 %)
     
  • FTSE 100

    8 165,81
    +23,66 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,2680
    -0,0025 (-0,19 %)
     

Taiwan: pour booster la natalité, un candidat à la présidence veut offrir un animal aux néo-parents

BFMTV

Une proposition comme une autre ? À Taiwan, un milliardaire et candidat à la présidentielle de 2024 a proposé une solution surprenante à la crise de la natalité qui touche l'île. Avec 1,13 enfant par mère en 2017, il s'agit de l'un des plus faibles du monde, passant même sous la barre des 1 en 2011.

La solution de Terry Gou ? Offrir un chat ou un chien aux nouveaux parents. Comme le rapporte le Guardian, le milliardaire et fondateur de Foxconn, fournisseur d'Apple, se serait appuyé sur des études douteuses. Celles-ci tendraient à démontrer que certains couples se tourneraient vers l'adoption d'animaux plutôt que la procréation. La possession d'animaux de compagnie d'ailleurs vraiment en forte hausse.

"Donnez naissance à un enfant et je vous laisserai élever un animal de plus", a-t-il déclaré, selon une traduction de Formosa TV reprise dans la presse.

D'une pierre deux coups

Le candidat estime que sa proposition permettrait de résoudre deux problèmes à la fois. Après avoir visité un refuge, il aurait constaté l'abandon d'animaux. "S'il n'y a pas de hausse du taux de natalité à l'avenir, qui s'occupera de nos amis à quatre pattes" (six), aurait-il lancé aux journalistes.

PUBLICITÉ

"J'ai réuni deux problèmes. Vous ne pouvez pas attendre de moi, une seule personne, que je propose une politique complète pour chaque petite question. Ajouter et multiplier l'amour, tel est mon objectif", a-t-il ajouté.

Terry Gou, qui a rompu ses liens avec son entreprise en vue de la présidentielle, avait déjà émis des propositions lors de la précédente élection nationale. L'une de ses idées, plus rationnelle, était de financer l'éducation des jeunes jusqu'à leurs six ans.

Cette suggestion, qui n'a pas été reprise, pourrait permettre de répondre à un pan du problème. La réduction de la natalité à Taiwan serait liée, entre autres, au coût de la vie particulièrement élevé et la difficulté d'accès aux services de garde d'enfant.

Un vieillissement de la population qui peut fragiliser l'économie, et la défense, dans un pays en permanence sur le qui-vive vis-à-vis de la Chine.

Cette mesure permettra-t-elle à Terry Gou de l'emporter au moment du scrutin en janvier 2024 ? Selon les analystes, ses chances de succès sont minces en comparaison des autres candidats de l'opposition. Une opposition qui doit également composer avec la cote de popularité de Ching-te, la présidente sortante démocrate qui surfe actuellement en tête des sondages.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Taïwan : dégâts matériels après le passage du typhon Haikui