La bourse ferme dans 5 h 19 min
  • CAC 40

    5 601,91
    -9,78 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 590,78
    -8,77 (-0,24 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2077
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 832,20
    +2,30 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    29 770,99
    -112,52 (-0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    696,87
    -38,27 (-5,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,33
    -0,03 (-0,06 %)
     
  • DAX

    13 795,75
    +8,02 (+0,06 %)
     
  • FTSE 100

    6 729,03
    -6,68 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • GBP/USD

    1,3543
    -0,0040 (-0,30 %)
     

Tagerim, un acteur engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique

François Jalbert
·1 min de lecture

Planter des micro-forêts pour lutter contre le réchauffement climatique, c'est le choix fait par le Groupe Tagerim pour compenser l'impact carbone de ses projets immobiliers.

Rappelons que le secteur du bâtiment et de la construction représente 35 % de la consommation d'énergie finale mondiale et près de 40 % des émissions de CO2 sont liées à l'énergie*. Ces chiffres impressionnants provoquent une prise de conscience croissante de l'impact des constructions sur l'environnement chez les promoteurs.

Pour Marie-Astrid Quentin-Mauroy, Présidente de Tagerim, il est indispensable d'agir et de prendre part à ce combat : « Les acteurs de la promotion immobilière doivent faire évoluer leur manière de travailler afin de prendre en compte les problématiques écologiques. L'implantation de poumons verts au sein de nos résidences apportera une solution. »

Plus de 4000 arbres plantés par an

Tagerim va donc implanter des micro-forêts sur une surface de 50 m2 dans une vingtaine d'opérations par an, soit un total de 4000 arbres plantés en France.              
« Notre objectif affiché à long terme est d'atteindre la neutralité carbone, » précise Marie-Astrid Quentin-Mauroy.

Pour réaliser ces implantations urbaines, Tagerim a adopté la technique « Miyawaki », du nom de son créateur, le botaniste japonais Akira Miyawaki.       
Le principe est simple, il s'agit de planter sur des terrains déjà fertilisés des arbustes qui ont vocation à croître à hauteur d'un (...) Lire la suite sur La Tribune.fr