Marchés français ouverture 1 h 12 min
  • Dow Jones

    35 603,08
    -6,26 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    15 215,70
    +94,02 (+0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    28 800,38
    +91,80 (+0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,1632
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    26 066,17
    +48,64 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    54 055,11
    -2 178,53 (-3,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 496,41
    -38,24 (-2,49 %)
     
  • S&P 500

    4 549,78
    +13,59 (+0,30 %)
     

Taekwondo - Magda Wiet-Henin confie avoir été victime de violences sexuelles

·1 min de lecture

La Française Magda Wiet-Hénin explique dimanche sur son compte Instagram qu'elle a été victime d'inceste dans sa jeunesse et qu'elle a trouvé dans le taekwondo « le moyen d'être fière (et) heureuse ». Elle espérait devenir championne olympique pour trouver la force de créer une association « afin d'aider tous les jeunes qui comme (elle) ont subi des violences sexuelles dans leur passé », révèle ce dimanche la taekwondoïste française Magda Wiet-Hénin sur son compte Instagram.

Éliminée dès son entrée en lice à Tokyo, la championne d'Europe des -67 kg en a gardé « un goût amer » et n'a pu faire autrement que de repousser son projet d'association, ne se sentant « pas prête ». Elle a néanmoins compris lors de sa préparation olympique, durant laquelle elle confie n'avoir « jamais été aussi heureuse et épanouie », q'elle avait besoin d'évoquer son histoire. « Le passé n'est pas une fatalité » « J'ai un besoin énorme de libérer ma parole, de me montrer entièrement sans devoir cacher un secret qui fait mal [...], d'accepter le fait que j'ai été victime quand j'avais six ans d'inceste, un mot qui pour moi est très difficile à prononcer », écrit-elle. Elle le prononce malgré tout car elle « aimerait prouver à toutes les personnes à qui il est arrivé la même chose que le plus important, c'est d'être acteur de ses projets, de sa vie. » lire aussi Violences sexuelles dans le sport : la peur doit changer de camp « Le passé n'est pas une fatalité », résume Magda Wiet-Hénin dans son message, auquel ont répondu avec bienveillance plusieurs sportifs de haut niveau, Johanne Defay, Jean Quiquampoix ou encore Audrey Tcheuméo. L'occasion aussi pour elle d'annoncer qu'elle va « tenter la rédaction d'un livre, pour raconter comment grâce au taekwondo (elle a) trouvé le moyen d'être fière. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles