La bourse ferme dans 1 h 59 min
  • CAC 40

    6 194,67
    +10,57 (+0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 969,83
    +2,84 (+0,07 %)
     
  • Dow Jones

    33 686,77
    +9,50 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,1972
    +0,0017 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 735,20
    -12,40 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    53 697,46
    +631,58 (+1,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 381,35
    +5,58 (+0,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,48
    +1,30 (+2,16 %)
     
  • DAX

    15 213,68
    -20,68 (-0,14 %)
     
  • FTSE 100

    6 911,16
    +20,67 (+0,30 %)
     
  • Nasdaq

    14 005,12
    +9,02 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 140,12
    -1,47 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    29 620,99
    -130,61 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    28 900,83
    +403,58 (+1,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3773
    +0,0021 (+0,15 %)
     

Tadata: gagner de l'argent avec ses données personnelles

·2 min de lecture

Tadata est la 1ère application de monétisation des données personnelles destinée aux 16-25 ans. Cette start-up fait partie de la sélection "100 start-up où investir en 2021” de Challenges.

Capitaux visés: 800.000 euros

Puisque les données personnelles constituent le nouvel or noir du XXIème siècle, pourquoi ne pas rémunérer ceux à qui elles appartiennent? Tel est le postulat de TaData, une start-up qui vise les jeunes de 16 à 25 ans prêts à fournir des informations sur eux-mêmes. “Nous les vendons pour des campagnes marketing ciblées”, explique le serial-entrepreneur Alexandre Vanadia, 49 ans, Sciences Po Aix, qui a cofondé avec Laurent Pomies, 39 ans, Paris School of Business, cette plateforme de monétisation. Il suffit de télécharger l’appli et de répondre à une trentaine de questions sur son lieu d’habitation, son niveau d’études ou encore ses hobbies. A chaque fois qu’un de ces prospects ultra-qualifiés est ciblé par un annonceur, il touche entre 3 et 10 euros selon “la rareté du profil”. Après une enquête de la Cnil, qui n’a pas mis son veto, l’appli a été lancée en octobre. “Nous avons déjà recruté 10.000 jeunes grâce aux réseaux sociaux”, assure Alexandre Vanadia. Parmi ses premiers clients, TaData compte des acteurs de l’enseignement supérieur, une banque et des industriels high-tech. “Aujourd’hui, j’ai besoin d’avoir de plus gros fichiers en lançant une campagne de communication”, explique-t-il. L’apport de capitaux lui permettra aussi d’automatiser sa plateforme pour que chaque client puisse faire son marché selon ses critères. “Et nous visons l’international puisqu’il n’y a pas de modèle équivalent à TaData en Europe.” En quatre mois, la start-up a encaissé 150.000 euros de recettes dont un tiers a été reversé aux membres de sa communauté.

Contact: laurent.pomies@tadata-france.fr

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi