La bourse ferme dans 4 h 16 min
  • CAC 40

    7 087,62
    +22,23 (+0,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 278,00
    +1,80 (+0,04 %)
     
  • Dow Jones

    35 719,43
    +492,40 (+1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,1271
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    1 787,00
    +2,30 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    43 537,47
    -2 469,24 (-5,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 276,10
    -45,18 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,63
    +0,58 (+0,80 %)
     
  • DAX

    15 779,65
    -34,29 (-0,22 %)
     
  • FTSE 100

    7 362,36
    +22,46 (+0,31 %)
     
  • Nasdaq

    15 686,92
    +461,76 (+3,03 %)
     
  • S&P 500

    4 686,75
    +95,08 (+2,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 860,62
    +405,02 (+1,42 %)
     
  • HANG SENG

    23 996,87
    +13,21 (+0,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3190
    -0,0052 (-0,39 %)
     

Table ronde kENUP: BioNTech projette l'ouverture d'un site ARNm en Afrique en milieu d'année 2022

·6 min de lecture
  • BioNTech signe un protocole d'accord avec le gouvernement rwandais et l'Institut Pasteur de Dakar. La construction du premier site de fabrication ARNm en Afrique devrait début mi-2022

  • Le premier site de fabrication deviendra le hub d'un réseau africain décentralisé de fabrication de bout en bout

  • Développement et mise en œuvre d'un réseau de fabrication régional évolutif en vue d'une capacité de fabrication annuelle de plusieurs centaines de millions de doses de vaccin ARNm

KIGALI, Rwanda, October 27, 2021--(BUSINESS WIRE)--BioNTech SE annonce que la Société projette de démarrer la construction du premier site de fabrication dans l'Union africaine à la mi-2022. Il s'agit de la prochaine étape dans les efforts fournis par BioNTech pour déployer des solutions d'approvisionnement en vaccin sur le continent africain. La décision est le fruit d'une réunion entre le ministre rwandais de la Santé, Dr Daniel M. Ngamije; la ministre sénégalaise des Affaires étrangères, Aïssata Tall Sall; Ugur Sahin, M.D., PDG et cofondateur de BioNTech; et Sierk Poetting, COO de BioNTech; avec la participation du Dr Sabin Nsanzimana, directeur général du Rwanda Biomedical Centre et du Dr Amadou Alpha Sall, directeur général de l'Institut Pasteur de Dakar à Kigali, Rwanda. La réunion, qui s'est tenue à l'invitation de la Fondation kENUP en marge de la seconde réunion ministérielle de l'Union africaine, s'est conclue avec la signature d'un protocole d'accord. Cette nouvelle étape fait suite à la signature d'un communiqué conjoint lors d'une précédente réunion à Berlin, le 27 août 2021.

"Je souhaite remercier tous les participants de la réunion d'aujourd'hui pour leur soutien et leur confiance dans la création du premier site de fabrication ARNm de l'Union africaine. Ensemble, nous allons nous atteler au développement d'un réseau de fabrication régional afin de soutenir l'accès à des vaccins fabriqués en Afrique, pour l'Afrique", déclare Ugur Sahin , M.D., PDG et cofondateur de BioNTech. "Notre objectif est de développer des vaccins dans l'Union africaine et d'établir des capacités de production durable afin d'améliorer conjointement les soins de santé en Afrique. Nous avons réalisé des progrès considérables ces dernières semaines, ce qui nous rapproche un peu plus de la concrétisation de ces projets."

Sierk Poetting, COO de BioNTech: "Notre objectif est d'accélérer la construction d'un site certifié BPF, avec un début des travaux en milieu d'année 2022. Le protocole d'accord rappelle que le calendrier est un facteur de réussite crucial dans le développement d'une capacité de production durable de vaccins pour l'Union africaine. Nous avons finalisé la planification et les actifs initiaux du nouveau site ont déjà été commandés."

Les parties sont d'accord pour établir conjointement et dès maintenant les capacités de fabrication de bout en bout de vaccins ARNm en Afrique. BioNTech a achevé les plans de construction et commandé les actifs, qui seront livrés à la mi-2022. Le nouveau site pourrait devenir le premier carrefour d'un réseau africain décentralisé de fabrication de bout en bout, avec une capacité annuelle de plusieurs centaines de millions de doses de vaccin ARNm.

BioNTech projette de développer et de déployer un réseau de construction évolutif s'appuyant sur l'expertise et les leçons tirées du lancement du site de production de la Société à Marburg. Afin de garantir un établissement rapide de capacités de production conformes aux normes BPF, BioNTech commencera par la construction et la validation d'une première ligne de production permettant la fabrication d'un produit médicamenteux pour environ 50 millions de doses de vaccin contre la COVID-19 par an, une fois à plein régime. La capacité sera augmentée de manière séquentielle en ajoutant des lignes et des sites de fabrication supplémentaires sur le continent, soutenant ainsi la production de plusieurs centaines de millions de doses de vaccin ARNm.

Au lancement, BioNTech pourvoira en personnel, détiendra et exploitera le site pour soutenir une production rapide et sûre de doses de vaccins ARNm. BioNTech projette de transférer les capacités de fabrication et le savoir-faire aux partenaires locaux. Dès lors, BioNTech, le Rwanda Development Board et l'Institut Pasteur de Dakar au Sénégal ont conclu la mise à disposition rapide des ressources humaines et systèmes nécessaires pour que les partenaires puissent prendre en charge les obligations de propriété et d'exploitation. En parallèle, la république du Rwanda et l'Institut Pasteur de Dakar se sont engagés à compléter et mettre à échelle les capacités pour garantir un processus de fabrication de bout en bout. De plus, BioNTech est en pourparler pour l'extension de l'actuel partenariat avec Biovac, le fabricant de vaccins basé au Cap, qui fait partie du réseau de fabrication du vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19.

Dr Daniel Ngamije, ministre de la Santé de la république du Rwanda: "Créer une capacité de fabrication vaccinale de bout en bout en Afrique est un élément essentiel pour la sécurité sanitaire et la prospérité de notre continent. Le Rwanda s'engage à travailler avec l'Union africaine, l'Union européenne, BioNTech, et d'autres partenaires technologiques pour que ce projet devienne réalité, le plus rapidement possible."

"Le partenariat avec BioNTech construira non seulement une infrastructure physique, mais il renforcera également la capacité humaine en Afrique pour développer les technologies vaccinales les plus avancées", déclare la ministre sénégalaise des Affaires étrangères, Aïssata Tall Sall. "Avec des décennies d'expérience dans la fabrication de vaccins contre la fièvre jaune, l'Institut Pasteur de Dakar est prêt pour collaborer avec BioNTech afin de relever le défi du développement de vaccins ARNm pour l'Afrique."

Dr Monique Nsanzabaganwa, présidente adjointe de la Commission de l'Union africaine: "En travaillant ensemble et dans l'esprit de cette réunion, l'Union africaine, l'Union européenne, les partenaires technologiques clés et toutes les parties prenantes peuvent apporter aujourd'hui des contributions décisives et une coordination efficace dans la lutte contre la pandémie, et pourront relever les défis de demain."

Jutta Urpilainen, commissaire européenne aux Partenariats internationaux: "Je suis fière de voir des avancées concrètes vers la fabrication de vaccins ARNm en Afrique, pour l'Afrique. Par l'entremise de son initiative Team Europe pour la fabrication locale et l'accès aux vaccins, aux médicaments et aux technologies médicales, l'Union européenne s'engage à faire de ce projet une réussite."

Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale du Bureau régional de l'OMS pour l'Afrique: "Des installations modernes comme celle-ci sauveront des vies et changeront la donne pour l'Afrique, et pourraient déboucher sur des millions de vaccins de pointe fabriqués pour les Africains, par les Africains, en Afrique. Une telle initiative est cruciale pour le transfert de connaissances et de savoir-faire, avec la création d'emplois et de compétences, ce qui renforcera la sécurité sanitaire du continent. L'OMS est prête à travailler avec les pays pour consolider leur engagement en matière de fabrication vaccinale."

Holm Keller, président exécutif de la Fondation kENUP: "Des capacités vaccinales mondiales sont la clé pour mettre rapidement un terme à la pandémie. L'annonce d'aujourd'hui est une étape importante vers une production vaccinale durable en Afrique. Nous sommes reconnaissants envers nos partenaires pour leur contribution décisive et leur détermination indéfectible à créer rapidement un site de production vaccinale en Afrique."

Ce projet s'aligne sur l'initiative Team Europe visant la fabrication et l'accès aux vaccins, médicaments et technologies médicales (MAV+) sous la direction de la Commission européenne et en collaboration avec les États membres de l'UE et la Banque européenne d'investissement.

Plus d'informations sur www.kenup.eu.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20211027005594/fr/

Contacts

Tobias Mac-Lean, maclean@kenup.eu, +4915116744480

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles