La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 748,72
    +482,21 (+2,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Taïwan : la Chine va "imposer des sanctions" à l'Américaine Nancy Pelosi après sa visite à Taipei

AFP - Hector RETAMAL

Pékin estime que l'élue américaine s'est "gravement ingérée dans les affaires intérieures de la Chine" en se rendant sur l'île.

La Chine a annoncé ce vendredi 5 août "imposer des sanctions" à la cheffe des députés américains Nancy Pelosi et à sa "famille proche" après sa visite à Taïwan, qui a déclenché la colère de Pékin et le lancement de vastes manoeuvres militaires. La Chine a également fustigé son "voisin malveillant" au deuxième jour des plus grands exercices militaires jamais organisés autour de l'île par la Chine, insensible aux protestations outrées des Etats-Unis et de leurs alliés.

Avec sa visite, Pelosi s'est "gravement ingérée dans les affaires intérieures de la Chine et a porté atteinte à sa souveraineté et à son intégrité territoriale", a indiqué le ministère des Affaires étrangères, sans donner de détails sur ces sanctions.

Ces dernières années, la Chine a imposé des sanctions à de nombreux représentants américains pour avoir agi, selon elle, contre ses intérêts et s'être exprimé sur les droits de l'Homme concernant Hong Kong et le Xinjiang (nord-ouest), parfois sans spécifier la nature de ces sanctions.

En mars, Pékin avait appliqué des restrictions de visas à une liste non rendue publique de fonctionnaires américains qui auraient "inventé des mensonges sur des questions de droits de l'Homme impliquant la Chine".L'ex-secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, ainsi que Peter Navarro, qui avait été conseiller commercial auprès de Donald Trump, ont eux aussi été sanctionnés par le passé: ils ont interdiction d'entrer en Chine ou de faire des affaires avec des entreprises chinoises.

"Une escalade importante" des tensions selon Anthony Blinken

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a fustigé ce vendredi 5 août autour de Taïwan, "" qui représentent "une escalade importante" des tensions, peu avant que la Chine n'annonce "imposer des sanctions" à Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis.

a rappelé qu'il n'existait pour Pékin " dans le détroit de Taïwan.

Depuis jeudi, la Chine organise de gigantesques manoeuvres, mobilisant aviation, marin[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles