La bourse ferme dans 26 min
  • CAC 40

    7 084,86
    -12,35 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 151,91
    -26,10 (-0,62 %)
     
  • Dow Jones

    33 941,48
    -36,60 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0875
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 924,10
    -5,30 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    21 319,21
    -479,54 (-2,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,46
    -13,41 (-2,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,01
    -0,67 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 108,43
    -41,60 (-0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 776,40
    +11,25 (+0,14 %)
     
  • Nasdaq

    11 444,84
    -176,87 (-1,52 %)
     
  • S&P 500

    4 041,03
    -29,53 (-0,73 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • GBP/USD

    1,2378
    -0,0017 (-0,14 %)
     

Le T.Rex assez intelligent pour bâtir une culture et des outils ? L’étonnante théorie qui fait débat

Des travaux de recherche en arrivent à la conclusion que certains dinosaures, dont le T.Rex, étaient potentiellement assez intelligents pour « construire des outils » ou « bâtir une culture » à leur échelle. Mais, le côté spectaculaire des propos est à nuancer, puisqu’il s’agit de prédictions. La communauté scientifique semble partagée.

Le cerveau du T.Rex, ce célèbre dinosaure carnivore, compterait plus de 3 milliards de neurones, d’après des travaux publiés fin décembre 2022. C’est l’équivalent d’un babouin. Ce serait valable pour d’autres dinosaures théropodes comme l’Allosaure. Une affirmation bien loin de l’image populaire sur ces anciens êtres vivants.

D’après la neurobiologiste Suzanne Herculano-Houzel, principale autrice de cette étude, un tel nombre de neurones « signifie qu’il avait ce qu’il faut pour construire des outils, résoudre des problèmes et vivre jusqu’à 40 ans, suffisamment pour bâtir une culture ». Ajoutant, dans son tweet : « La réalité est encore plus terrifiante que les films ! »

La scientifique va encore plus loin, répondant à une question d’un internaute lui demandant ce qu’elle entend par « culture » pour des dinosaures : « Comment déraciner et utiliser les arbres comme cure-dents et lances. Comment s’approcher furtivement d’une proie malgré sa taille. Comment conserver son énergie. Comment identifier et éviter de manger des animaux malades. J’invente tout ça à l’instant, mais les possibilités sont infinies… »

Mais, comment Suzanne Herculano-Houzel et son équipe parviennent-elles à une telle conclusion ?

[Lire la suite]