Marchés français ouverture 5 h 51 min
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    26 449,79
    +152,93 (+0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1927
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    26 659,94
    -9,81 (-0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    15 687,08
    -125,50 (-0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    367,48
    -3,04 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     

Il est trop tôt pour célébrer le vaccin contre le Covid de Pfizer, selon cet expert

·2 min de lecture

Lundi 9 novembre, Pfizer a marqué une étape importante dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, en annonçant que son vaccin expérimental était très efficace pour prévenir le Covid-19, après une étude portant sur 43 538 personnes. Le fabricant de médicaments, dont le chiffre d'affaires s'élève à 220 milliards de dollars (187 milliards d'euros), a déclaré que, inoculé en deux doses, son vaccin serait efficace à plus de 90 % pour prévenir le Covid-19, sur la base de 94 cas de la maladie observés lors de l'essai à grande échelle.

Mais malgré ces bonnes nouvelles, Pfizer et son partenaire allemand BioNTech font face à des réserves. William Haseltine, cadre de longue date dans le domaine des biotechnologies et expert en maladies infectieuses, a déclaré à Business Insider US qu'il souhaitait voir les données sous-jacentes pour étayer l'allégation d'efficacité. Il a déjà critiqué d'autres sociétés dans la course au vaccin contre le coronavirus, notamment Moderna, pour avoir vanté ses résultats dans des communiqués avant de publier des données détaillées. Quant à la publication de Pfizer, lundi 9 novembre, William Haseltine remarque qu'il n'y avait pas de données dans le communiqué.

L'analyse était basée sur 94 cas de Covid-19 parmi les participants à l'étude, mais Pfizer n'a pas communiqué la répartition exacte du nombre de personnes tombées malades après avoir reçu le vaccin de Pfizer par rapport au placebo. Le communiqué ne précisait pas non plus combien de cas étaient graves ou légers, ni si les différents groupes d'âge avaient des niveaux de protection différents.

A part affirmer qu'il n'y a pas eu de problèmes graves de sécurité, Pfizer n'a pas fourni de détails à ce sujet, comme la fréquence et la gravité des effets secondaires. Le PDG Albert Bourla a déclaré que la société partagerait des données supplémentaires sur l'efficacité et la sécurité "dans les semaines à venir". "C'est de la science par déclaration publique", regrette William Haseltine.

William Haseltine (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces 14 pays ont plus de téléphones portables inutilisés que d'habitants
Amazon Prime Video arrive sur les box Orange, le seul opérateur qui lui manquait
L'armée américaine lance des patrouilles de robots-chiens sur une base en Floride
Découvrez le couple de milliardaires qui a aidé à concevoir le vaccin de Pfizer
Joe Biden snobe Facebook, Google et Apple pour son arrivée à la Maison Blanche