La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    47 383,00
    -4 974,72 (-9,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Télétravail : Schlumberger condamné à verser des tickets restaurant à ses salariés

·1 min de lecture

Voilà une décision de justice qui va rassurer plus d’un salarié. Ce mardi 30 mars, le tribunal judiciaire de Paris a jugé que les salariés en télétravail avaient toujours le droit de bénéficier des tickets restaurant. C’est la première décision de justice rendue dans le cadre de la crise sanitaire qui va dans le sens du gouvernement. Dans son questions-réponses sur le télétravail, l’exécutif indique en effet qu’à partir du moment où “les salariés exerçant leur activité dans les locaux de l’entreprise bénéficient des titres-restaurant, les télétravailleurs doivent aussi en recevoir si leurs conditions de travail sont équivalentes”.

L’affaire jugée ce mardi par le tribunal judiciaire de Paris oppose le groupe de services pétroliers Schlumberger au comité social et économique (CSE) de la société et au syndicat Unsa Industrie et Construction. Remettons l’affaire dans son contexte : depuis le 17 mars 2020, la majorité des salariés français de Schlumberger ont été placés en télétravail. Le 20 avril 2020, Schlumberger a informé par mail que l’entreprise réservait l’attribution des tickets restaurant aux seuls salariés travaillant sur site. Les télétravailleurs ne reçoivent donc plus de tickets restaurant. Le CSE s’est alors opposé à cette décision, mais l’entreprise a maintenu sa position. Le CSE a donc saisi la justice.

Pour justifier la suppression des tickets restaurant pour les télétravailleurs, Schlumberger a avancé plusieurs arguments. L’entreprise estime ainsi que les salariés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vous pouvez être en télétravail mais votre employeur ne l’applique (toujours) pas ? Racontez-nous !
Alternance : l’aide à l’embauche pour les apprentis de la fonction publique territoriale est prolongée
Compte personnel de formation : la piste d'un reste à charge pour les salariés
Télétravail et vie privée : comment trouver le juste équilibre ?
Le grand bide de l'allocation chômage des indépendants