La bourse ferme dans 4 h 11 min

Un télétravail massif peut-il bloquer internet et mettre à mal la sécurité des données ?

Face à la propagation du coronavirus, l'Etat appelle les entreprises à favoriser le télétravail grâce à internet. Mais le recours massif au travail à distance pose certaines questions. Explications.

L'épidémie de coronavirus avance en France et de plus en plus d'entreprises ont recours au télétravail. Grâce aux réseaux haut et très haut débit et aux solutions en ligne de travail collaboratif ou de visioconférence, le télétravail à domicile apparaît en effet comme une solution viable pour maintenir l'activité dans les services.

Pour autant, avec un télétravail qui risque de devenir dans les prochains jours et semaines de plus en plus massif, avec des millions de salariés bloqués à domicile, se posent différentes questions. Notamment celle de la congestion possible des réseaux et de la sécurité des données de l'entreprise.

Le coronavirus peut-il faire planter internet ?

Si au global, les opérateurs télécoms devraient absorber ce trafic (notamment grâce à la bonne qualité des réseaux fixe haut et très haut débit français), des congestions sont possibles, en particulier du côté des réseaux privés des entreprises (VPN pour "virtual private network") que les salariés à domicile devront utiliser pour accéder au système d'information des entreprises, nous expliquent plusieurs experts.

Or, ces réseaux privés sont souvent limités en termes de nombre d'utilisateurs simultanés et en capacité. En clair, ils ne sont pas configurés dans le cas où tous les salariés travaillent à domicile.

Beaucoup d'entreprises ne sont ainsi pas prêtes à un recours massif au télétravail : la connexion aux emails, aux...

Lire la suite sur BFM Business

Ce contenu peut également vous intéresser :