La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 201,11
    -872,43 (-1,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    -0,0028 (-0,20 %)
     

Télétravail : l’employeur peut suspendre les tickets restaurant selon un tribunal

·1 min de lecture

C'est une surprenante décision que vient de rendre le tribunal judiciaire de Nanterre. Alors que le gouvernement n'a cessé de marteler que les salariés en télétravail pouvaient continuer à bénéficier des tickets restaurant, la justice vient de donner raison à l'UES Malakoff Humanis, qui a décidé de suspendre leur attribution aux télétravailleurs depuis mars 2020. Ainsi, comme le relatent BFMTV et actuHauts-de-Seine, la requête de l'Unsa Fessad a été rejetée le 10 mars dernier, le tribunal estimant que les titres-restaurant étaient destinés aux salariés sur site pour compenser le surcoût des repas pris hors du domicile, en l'absence de cantine.

Le tribunal a donc estimé que le syndicat ne peut "valablement soutenir que faute de remise de tickets restaurant, les télétravailleurs ne bénéficieraient pas des mêmes droits et avantages légaux et conventionnels que les salariés travaillant sur site". Une décision qui n'a encore rien de définitif, car l'Unsa Fessad devrait faire appel de cette décision, selon Marion Kahn-Guerra, avocate spécialiste en droit du travail.

>> A lire aussi - Télétravail : votre employeur a-t-il le droit de supprimer les tickets restaurant ?

Jusqu'à présent, le gouvernement martelait que le télétravailleur devait bénéficier des mêmes droits qu'un salarié sur site. "Dès lors que les salariés qui travaillent dans les locaux de l'entreprise bénéficient de titres-restaurant, les télétravailleurs doivent aussi en recevoir si leurs conditions de travail sont équivalentes", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Saint-Gobain, Constellium... quelles sont les entreprises préférées dans l'industrie lourde et les matériaux ?
Décès d’un enfant : les dons de congés s’ouvrent aux fonctionnaires
Manitou, Fenwick-Linde, Kuchn... quels sont les meilleurs employeurs dans les machines et équipements industriels ?
Entreprendre dans le bio, un pari payant et porteur de sens
L’emploi devrait se dégrader selon l’Insee