Marchés français ouverture 5 h 11 min
  • Dow Jones

    34 137,31
    +316,01 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 950,22
    +163,95 (+1,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 992,52
    +483,97 (+1,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,2047
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 741,28
    +119,36 (+0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    45 209,26
    -1 745,47 (-3,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 259,70
    -3,26 (-0,26 %)
     
  • S&P 500

    4 173,42
    +38,48 (+0,93 %)
     

Télétravail: le gouvernement demande des "plans d'action" aux préfets

·2 min de lecture

Le gouvernement a adressé une instruction aux préfets pour mettre en oeuvre des "plans d'action" visant à "renforcer l'effectivité du recours au télétravail" dans les départements sous "surveillance renforcée", après la demande du Premier ministre jeudi de pousser "au maximum" ce mode d'organisation.

Le gouvernement a adressé une instruction aux préfets pour mettre en oeuvre des "plans d'action" visant à "renforcer l'effectivité du recours au télétravail" dans les départements sous "surveillance renforcée", après la demande du Premier ministre jeudi de pousser "au maximum" ce mode d'organisation.

Ce courrier, consulté par l'AFP et cosigné par les ministres Gérald Darmanin (Intérieur), Elisabeth Borne (Travail) et Amélie de Montchalin (Fonction publique), rappelle que le protocole en entreprise prévoit que le télétravail doit être la règle pour l'ensemble des activités qui le permettent. Depuis janvier, s'est ajoutée la possibilité pour les salariés en télétravail à 100% de revenir un jour par semaine s'ils le souhaitent.

Conformément à ce protocole, Jean Castex a demandé jeudi aux entreprises et administrations qui le peuvent de pousser "au maximum" le télétravail pour le mettre en place "au moins quatre jours" par semaine, un objectif dont beaucoup d'entreprises "sont encore loin aujourd'hui", selon lui.

Le courrier adressé aux préfets souligne que les dernières données disponibles "font état d'un niveau de télétravail qui reste inférieur à celui du mois de novembre pour les salariés. Dans la fonction publique, le niveau s'est accru mais demeure encore insuffisant dans certains services déconcentrés", indiquent les ministres.

Les préfets sont donc invités à mettre en place des plans d'action pour "permettre la pleine application des règles". Pour le privé, il pourra s'agir de "contacts plus systématiques avec les entreprises", ou d'actions de sensibilisation "à destination du grand public, des partenaires sociaux et des chambres de commerce", les administrations de l'Etat étant aussi appelées à "intensifier" le télétravail. Il est demandé aux préfets de "faire remonter" les actions envisagées d'ici au 22 mars.

Depuis des mois, le gouvernement exhorte les entreprises à recourir au télétravail. Selon le ministère du Travail, l'érosion observée dernièrement a été [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi