Marchés français ouverture 11 min
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,2114
    +0,0029 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    27 972,28
    +253,61 (+0,91 %)
     
  • BTC-EUR

    40 443,82
    -2 136,71 (-5,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 354,17
    -33,73 (-2,43 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

Télétravail : “Il faut un cadre légal plus clair pour l’imposer, et dans de bonnes conditions”

·1 min de lecture

Depuis plusieurs mois - et encore plus depuis l’annonce d’un troisième confinement -, le gouvernement appelle les entreprises à recourir davantage au télétravail pour freiner l’épidémie. Une “obligation” pour les employeurs, selon l’exécutif. Pourtant, de nombreuses entreprises ne respectent toujours pas les consignes gouvernementales… Selon Fabrice Angéï, secrétaire confédéral de la CGT et négociateur de l’accord sur le télétravail, il faudrait un cadre légal et juridique plus clair. Pour contraindre les entreprises à recourir au télétravail, mais aussi pour les obliger à le mettre en place dans de meilleures conditions. Entretien.

Capital : Le gouvernement parle de télétravail obligatoire mais aucun texte de loi ne prévoit une telle contrainte. Que pensez-vous de la stratégie et de la communication du gouvernement en matière de télétravail ?

Fabrice Angéï : La volonté du gouvernement d’imposer le télétravail relève davantage du simple effet de manche. Ce n’est pas en misant sur le protocole sanitaire que le gouvernement pourra imposer le télétravail aux entreprises. Le gouvernement n’a pas fait pression sur le patronat pour que l’accord national interprofessionnel (ANI) sur le télétravail soit contraignant. Si nous avons refusé de signer cet accord en novembre dernier, ce n’est pas parce qu’on est contre le télétravail, mais parce qu’on veut qu’il soit mieux encadré pour en permettre une bonne mise en œuvre pour les salariés. Il aurait fallu un texte qui fixe des règles pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Délégué syndical : rôle, désignation et droits
Assurance chômage : le gouvernement va revoir sa copie pour le 1er juillet
La crise les a poussés à développer de nouvelles compétences professionnelles, ils témoignent
Arrêts de travail, traitements… les nouvelles compétences des sages-femmes
Votre patron pourrait vous imposer plus de jours de congés