Marchés français ouverture 8 h 33 min

Télétravail et Coronavirus : quel rôle peut jouer un VPN ?

Edward Back, Journaliste hi-tech

Le télétravail s’est imposé parmi les solutions pour freiner le coronavirus. Un tel nombre d’internautes connectés avec de nouveaux outils (messageries professionnelles, logiciels de vidéoconférence, plateformes pour les cours, etc.) représente une opportunité inédite pour les pirates informatiques. Dans de telles circonstances, il est important de faire très attention à la sécurité de ses appareils et de ses données.

Confinement : connectez-vous avec un VPN

Un VPN établit une connexion sécurisée entre son ordinateur, ou un autre appareil, et un serveur distant. Toutes les données transmises entre votre ordinateur et Internet sont chiffrées puis redirigées au travers du VPN. Les sites ne voient que l’adresse IP du serveur, ce qui permet de surfer de manière anonyme. L’avantage est que non seulement vos données seront impossibles à déchiffrer, mais sans votre adresse IP il sera impossible de scanner votre ordinateur à la recherche de failles pour l’infiltrer.

La plupart des services proposent des serveurs partout dans le monde. Vous pouvez donc contourner les blocages basés sur la géolocalisation en vous connectant depuis Amsterdam, Londres, ou New-York. Il existe de nombreux fournisseurs de services VPN, dont PureVPN qui est compatible avec Windows, macOS, Linux, Android et iOS. Il peut donc être utilisé pour protéger tous vos appareils, avec plus de 2.000 serveurs situés dans plus de 140 pays.


PureVPN chiffre la connexion et permet de contourner les restrictions basées sur la géolocalisation. © PureVPN


Protégez-vous avec un logiciel antivirus

Avec autant de personnes pratiquant le télétravail, les cyberpirates seront à l’affût des ordinateurs mal protégés qui pourraient être utilisés pour infiltrer les entreprises. Assurez-vous d’installer un logiciel antivirus efficace. Windows 10 intègre par défaut Windows Defender, mais vous pouvez opter pour des alternatives gratuites comme Avast et Avira, ou des solutions payantes comme Norton ou...

> Lire la suite sur Futura