Marchés français ouverture 8 h 45 min

Télétravail : les conseils de 8 "digital nomads"

Bosser depuis une plage d'Asie du sud-est ou une grande ville d'Amérique latine, c'est le quotidien des digital nomads. Ces travailleurs itinérants du numérique surfent d'un café-coworking à l'autre, en fonction de la qualité de la connexion WiFi et du coût de la vie sur place. Leurs spots préférés : la Thaïlande, l'Indonésie, la Nouvelle-Zélande ou la Colombie. Développeurs, communicants, traducteurs, rédacteurs ou graphistes, ils travaillent souvent en free-lance. Mais ce mode de vie attire de plus en plus de salariés et d'entrepreneurs en manque de mobilité. Comment réussir son décollage? Nous avons demandé leurs meilleurs conseils à huit nomades confirmés.

“Trouvez le moyen de dégager un revenu suffisant !”

"Vous pouvez envisager sereinement de partir quand vous parvenez à dégager un revenu suffisant pour couvrir vos dépenses courantes et constituer un fonds de secours. Pas d'argent, pas de nomadisme ! D'après mon expérience, il y a quatre principales manières de gagner sa vie en ligne en voyageant : télétravailler dans son job actuel, trouver un boulot à distance, créer une entreprise Web et vendre ses compétences en tant que free-lance, selon moi le meilleur tremplin.»

Ses principaux outils : un bureau mobile avec ordinateur, un support pliable pour garder l'écran au niveau des yeux, une souris, un clavier Bluetooth et des écouteurs pour s'installer confortablement n'importe où.

>> A lire aussi - Bali, un paradis pour les travailleurs nomades

“Lancez-vous pour les bonnes raisons”

«Etre digital nomad fait beaucoup rêver, mais l'expression véhicule souvent une image biaisée de la réalité : la faute à Instagram et les photos de MacBook allumé sur fond de piscine ou de plage ! La réalité est bien plus terre-à-terre, on travaille souvent davantage qu'en étant salarié et évidemment pas à la piscine. Le nomadisme n'est pas un métier, mais un mode de vie. Il faut avant tout avoir une expertise, une compétence bien spécifique, suffisamment solide pour intéresser des clients à

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les recettes pour être efficace en télétravail
Expatriation : les conseils d'un Français en Géorgie
Expatriation : les conseils d'une Française à Berlin
Les conseils de réussite de la patronne du FMI aux femmes
Expatriation : les conseils d'un Français à Amman en Jordanie