La bourse ferme dans 1 h 31 min
  • CAC 40

    6 276,72
    +42,58 (+0,68 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 023,11
    +29,68 (+0,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 156,67
    +120,68 (+0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,1982
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 775,40
    +8,60 (+0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    50 760,98
    -1 964,60 (-3,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 352,89
    -38,82 (-2,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,13
    -0,33 (-0,52 %)
     
  • DAX

    15 414,46
    +159,13 (+1,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 010,76
    +27,26 (+0,39 %)
     
  • Nasdaq

    13 982,61
    -56,15 (-0,40 %)
     
  • S&P 500

    4 173,49
    +3,07 (+0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3796
    +0,0011 (+0,08 %)
     

Télétravail, chômage partiel... quelles options pour les parents face à la fermeture des écoles?

·2 min de lecture

Pour faire face à la troisième vague de l’épidémie de coronavirus, Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir la fermeture de tous les établissements scolaires à la fin de la semaine. Entre télétravail et chômage partiel, comment les choses vont-elles s’organiser pour les parents?

Comme un air de déjà vu. Un an après le premier confinement, les crèches et les écoles vont à nouveau fermer leurs portes à la fin de la semaine. D’abord pour une semaine de cours à distance. Suivront ensuite deux semaines de vacances scolaires pour toute la France métropolitaine, puis une rentrée commune le 26 avril, en présentiel pour les maternelles et les primaires, à distance pour les collégiens et lycéens qui pourraient retrouver le chemin des classes le 3 mai. Pour les parents, le gouvernement a réactivé les dispositifs mis en place au printemps 2020.

Télétravail

Première option pour garder les enfants à la maison: le . "Le télétravail sera systématisé", a en effet martelé lors de son discours mercredi soir, appelant à la responsabilité des salariés comme des employeurs. Tous les parents ayant un poste télétravaillable n’auront donc pas d'autre choix que de travailler depuis chez eux pour s’occuper des enfants les trois ou quatre prochaines semaines. Mais le gouvernement avait d'abord indiqué que toute personne ayant un emploi télétravaillable n'aurait pas le droit de bénéficier des indemnités liées au chômage partiel, la ministre du Travail Elisabeth Borne semble avoir finalement tiré les leçons du premier confinement.

Pour éviter que la n’explose, il sera cette fois possible de demander à être placée en chômage partiel, ". Une simple déclaration sur l'honneur suffira et l'employeur ne pourra pas le refuser, précise Sabrina Kemel, avocate en droit social au sein du cabinet FTMS, rappelant qu'un seul des parents pourrait en bénéficier.

Mais si le chômage partiel ne convient pas, rien n'empêche d’adapter ses conditions de télétravail avec son employeur: "Beaucoup[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi