La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 670,57
    +1 498,03 (+3,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Télémédecine: la pépite française Qare se fait croquer par le britannique HealthHero

·2 min de lecture

Deuxième acteur de l’e-santé en France derrière l’indéboulonnable Doctolib, la start-up Qare a cédé aux avances du géant britannique HealthHero, dont l’ambition est de créer le leader européen de la télémédecine.

Si le Brexit a scellé le divorce entre l’Union européenne et le Royaume-Uni, le secteur de la e-santé nage à contre-courant. Ce lundi 12 avril doivent en effet être publiés les bans d’un mariage franco-britannique très ambitieux: celui de (lancée en 2017 et intégrée à la ) avec HealthHero, un acteur né outre-Manche en 2019. En entreprenant l’acquisition du deuxième acteur français du secteur derrière l’indétrônable , ce petit jeunot anglais de la santé numérique espère devenir le leader européen de l’e-santé avec trois millions de téléconsultations en 2021 et 22 millions de personnes suivies par ses services. Il serait alors bien placé sur un marché mondial en ébullition (estimé à 234,5 milliards de dollars en 2023, soit une hausse de 160% par rapport à 2019, ), encore morcelé en Europe entre une kyrielle de petits acteurs qui ne résisteront pas à une inévitable vague de concentration. L’opération franco-britannique, qui donne un coup d'accélérateur à ces grandes manoeuvres et dont le montant est tenu secret, a même reçu l’aval de Bercy et devrait être finalisée dans les tous prochains jours.

En moins de deux ans d’existence, HealthHero a grossi très vite et s’est installé dans quatre pays à coups d’acquisitions. Chez lui, le britannique a ainsi croqué Doctorlink, avant de mettre la main sur l’allemand Fernarzt.com puis l’irlandais MyClinic.ie. Et maintenant Qare, l’un des pionniers de la téléconsultation en France. "C’est une opportunité que nous ne pouvions pas refuser. HealthHero voulait se développer en France, et nous cherchions à nous développer en Europe", explique à Challenges Olivier Thierry, PDG de Qare, dont la marque sera conservée dans l'Hexagone et déployée dans les autres pays pour l’activité "grand public", à savoir les services aux patients.

Course à la modernisation des systèmes de santé

Il faut dire que la mariée a de quoi séduire. La start-up, qui avait levé 20 millions d’euros en 2019, puis 28 millions l’an dernier auprès de Kamet Ventures (fil[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi