La bourse ferme dans 54 min
  • CAC 40

    5 796,74
    -12,99 (-0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 693,07
    -14,65 (-0,40 %)
     
  • Dow Jones

    31 442,47
    +50,95 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,2063
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 710,90
    -22,70 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    42 117,62
    +733,96 (+1,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 015,78
    +27,68 (+2,80 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,80
    +1,05 (+1,76 %)
     
  • DAX

    13 999,90
    -39,90 (-0,28 %)
     
  • FTSE 100

    6 631,18
    +17,43 (+0,26 %)
     
  • Nasdaq

    13 176,07
    -182,71 (-1,37 %)
     
  • S&P 500

    3 849,49
    -20,80 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3934
    -0,0023 (-0,16 %)
     

Le Système solaire comme vous ne l’avez jamais vu !

Nathalie Mayer, Journaliste
·1 min de lecture

Solar Orbiter (ESA, Nasa), Parker Solar Probe (Nasa) et Stereo — pour Solar and Terrestrial Relations Observatory — (Nasa). Ce sont trois missions en cours pour nous en apprendre plus sur notre étoile, le Soleil.

Mais aujourd’hui, la Nasa dévoile des images de notre Système solaire qu’elles ont renvoyées au fil de l’année 2020. Chacune depuis son orbite propre, avec des perspectives différentes. Notre environnement proche comme nous ne l’avons jamais encore vu.

D’abord cette image de Solar Orbiter, alors que la mission se trouvait à quelque 250 millions de kilomètres de la Terre, le 18 novembre 2020. On y découvre, dans le même champ : Vénus, la Terre et Mars.

Cette image, nous la devons au Solar Orbiter Heliospheric Imager, qui vise le côté de notre étoile pour capturer le vent solaire et la poussière qui remplit l’espace entre les planètes. © ESA, Nasa, NRL, Solar Orbiter, SolOHI
Cette image, nous la devons au Solar Orbiter Heliospheric Imager, qui vise le côté de notre étoile pour capturer le vent solaire et la poussière qui remplit l’espace entre les planètes. © ESA, Nasa, NRL, Solar Orbiter, SolOHI

Puis, le spectacle presque complet de notre Système solaire — Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter et Saturne — immortalisé par Parker Solar Probe, le 7 juin dernier, alors qu’il se trouvait à 158 millions de kilomètres de notre Terre et à moins de 19 millions de kilomètres du Soleil.

Ces deux images ont été obtenues par le Wide-field Imager de Parker Solar Probe (Wispr). Son objectif : capturer la couronne solaire et l’héliosphère intérieure ainsi que le vent solaire et d’autres structures. © NASA, Johns Hopkins APL, Naval Research Laboratory, Guillermo Stenborg and Brendan Gallagher
Ces deux images ont été obtenues par le Wide-field Imager de Parker Solar Probe (Wispr). Son objectif : capturer la couronne solaire et l’héliosphère intérieure ainsi que le vent solaire et d’autres structures. © NASA, Johns Hopkins APL, Naval Research Laboratory, Guillermo Stenborg and Brendan Gallagher

Stereo, enfin, a capturé les mêmes planètes de notre Système solaire le 7 juin 2020, également. Mais depuis une position différente de celle de Parker Solar Probe.

Cette image provient de l’un des imageurs héliosphériques de Stereo. Il vise l’atmosphère extérieure du Soleil, la couronne et le vent solaire. Les colonnes sombres de l’image sont liées à la saturation du détecteur de l’instrument, causée par la luminosité des planètes combinée au long temps d’exposition. © Nasa, STEREO, HI
Cette image provient de l’un des imageurs héliosphériques de Stereo. Il vise l’atmosphère extérieure du Soleil, la couronne et le vent solaire. Les colonnes sombres de l’image sont liées à la saturation du détecteur de l’instrument, causée par la luminosité des planètes combinée au long temps d’exposition. © Nasa, STEREO, HI

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura