La bourse ferme dans 41 min
  • CAC 40

    6 594,53
    +62,61 (+0,96 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 098,82
    +33,99 (+0,84 %)
     
  • Dow Jones

    35 012,29
    -46,23 (-0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1801
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 796,70
    -3,10 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    33 639,14
    +1 109,39 (+3,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    930,03
    +0,10 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,95
    +0,30 (+0,42 %)
     
  • DAX

    15 565,74
    +46,61 (+0,30 %)
     
  • FTSE 100

    7 014,48
    +18,40 (+0,26 %)
     
  • Nasdaq

    14 742,93
    +82,36 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    4 402,58
    +1,12 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3875
    -0,0003 (-0,02 %)
     

Un système de comptage pour Néandertal gravé sur un os ?

·2 min de lecture

Il y a 60.000 ans, un Homme de Néandertal a tracé, avec une pierre taillée, des encoches dans un gros morceau de fémur de hyène. Ces encoches, au nombre de neuf, sont parallèles les unes aux autres et régulièrement espacées le long de l'os et ne semblent pas avoir été tracées au hasard. Elles présentent par exemple les mêmes formes et profondeurs et ont très probablement été réalisées avec le même outil, utilisé d'une façon unique, par le même individu et au cours d'un seul événement. Cet os de hyène n'est pas le premier sur lequel les archéologues identifient des marques faites par la main de l'Homme au cours de la Préhistoire, mais dans ce cas précis le motif représenté semble être fonctionnel alors que les autres découvertes sont en général classées en tant que représentations artistiques.

Homo erectus gravait des motifs géométriques sur des coquilles de bivalves. © Joordens et al., 2015
Homo erectus gravait des motifs géométriques sur des coquilles de bivalves. © Joordens et al., 2015

« De l'origine des nombres »

Les différentes espèces de la lignée humaine et les différentes cultures ont développé des systèmes de notation numérique variés qui peuvent être difficiles à identifier en tant que tels. Un article récemment paru dans Nature indique qu'il est d'autant plus compliqué de discerner un système de comptage que ce concept divise encore les chercheurs aujourd'hui. Les nombres seraient pourtant et, en général, définis par des entités avec des valeurs exactes représentées par des symboles qui peuvent être des signes ou des mots.

Francesco d’Errico est archéologue à l'université de Bordeaux et a émis une hypothèse quant à l'origine préhistorique des nombres, qui serait d'abord fortuite. Il suggère que les Hommes préhistoriques ont tracé des marques non intentionnelles sur les os de leurs proies lorsqu'ils en ôtaient la viande. Selon son hypothèse, les premiers représentants du genre humain se seraient par la suite rendu compte qu'ils pouvaient intentionnellement graver des motifs sur des os ou des coquillages par exemple. Ces motifs ont pu par la suite être...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles