La bourse est fermée

Syrie: Donald Trump ne cautionne pas l'offensive turque

Donald Trump a dit mercredi ne pas cautionner l'offensive turque en Syrie, que Washington considère comme une "mauvaise idée". "Les Etats-Unis n'approuvent pas cette attaque et ont clairement indiqué à la Turquie qu'il s'agissait d'une mauvaise idée", déclare le président dans un communiqué. "La Turquie s'est engagée à protéger les civils, les minorités religieuses, notamment les chrétiens, et à faire en sorte qu'aucune crise humanitaire ne se produise - et nous veillerons au respect de cet engagement."

La France a décidé de saisir le Conseil de sécurité des Nations unies au sujet de l'intervention militaire de la Turquie en Syrie, que Paris condamne "très fermement", a déclaré mercredi la secrétaire d'Etat aux affaires européennes. "La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni sont en train de finaliser une déclaration commune qui sera extrêmement claire sur le fait que nous condamnons très fortement et très fermement" l'intervention turque, a dit Amélie de Montchalin devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

"Nous saisissons le Conseil de sécurité des Nations unies et cherchons la plus grande coalition pour apporter le sujet le plus rapidement en discussion", a-t-elle ajouté. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé mercredi le lancement d'une offsensive dans le nord-est de la Syrie visant à éliminer "un corridor terroriste" à la frontière sud de la Turquie.

Par ailleurs, le Congrès américain a indiqué qu'il allait faire payer "très cher" au président turc Recep Tayyip Erdogan son offensive en Syrie a prévenu mercredi l'influent sénateur républicain Lindsey Graham. "Priez pour nos alliés kurdes qui ont été honteusement abandonnés par l'administration Trump", a-t-il écrit sur Twitter. "Je vais mener les efforts aux Congrès pour qu'Erdogan paie très cher", a ajouté celui qui est d'ordinaire un proche soutien du président Donald Trump.

Des "milliers" de personnes fuient les raids turcs 

Des "milliers" de personnes ont fui mercred[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi