La bourse est fermée

Syrie : l’UA donne de la voix et interpelle le Conseil de sécurité sur le respect du droit international

latribune.fr

A son tour, c'est l'Union africaine (UA) qui vient de donner de la voix sur la scène internationale, dévoilant ainsi la position des Etats du Continent sur la question de la Syrie. Dans une déclaration rendue publique par le président de la Commission, en date du 15 avril, l'organisation continentale a annoncé suivre avec préoccupation les développements en cours concernant la Syrie.

Dans ladite déclaration signée par le président Moussa Faki-Mahamat, l'UA a d'abord «condamné fermement toute utilisation d'armes chimiques et autres interdites par le droit international». L'organisation qui se dit «profondément attachée au multilatéralisme» a ensuite souligné «que toute réponse à de tels actes doit être fondée sur des preuves irréfutables recueillies par une entité compétente, indépendante et crédible et se conformer scrupuleusement au droit international, y compris la primauté du Conseil de sécurité des Nations Unies pour l'autorisation de tout recours à la force».

En fin et face à ce qu'elle considère comme une situation des plus dramatiques, l'UA a estimé que «la seule ligne de conduite raisonnable est l'intensification des efforts internationaux visant à trouver une solution politique durable basée exclusivement sur la poursuite des intérêts du peuple syrien et respectant l'intégrité territoriale de la Syrie».

«L'Afrique attend des membres du Conseil de sécurité des Nations Unies, en particulier ceux d'entre eux qui sont permanents, qu'ils mettent de côté leurs divergences et ne ménagent aucun effort pour promouvoir la paix mondiale et le bien commun de l'humanité, conformément aux responsabilités qui leur sont conférées par la charte des Nations Unies. Le peuple syrien n'a que trop souffert », a déclaré Moussa Faki-Mahamat, président de la Commission de l'UA.

Neutralité diplomatique

La position de l'UA a le mérite

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Union africaine : l'Afrique s'insurge contre les propos « blessants » de Donald Trump
Accord de Paris : l'UA monte au créneau et dénonce la décision de Trump
Opérations de maintien de la paix : l'ONU veut passer le témoin à l’UA
Afrique-Israël : Business as usual