La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 129,52
    -300,48 (-1,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Les syndiqués de Telus votent à 97 % en faveur d’un solide mandat de grève

BURNABY, British Columbia, October 06, 2022--(BUSINESS WIRE)--Les techniciennes et techniciens et les travailleuses et travailleurs des centres d’appels de Telus partout au Canada se sont dotés d’un mandat de grève dans une proportion de 97 %, ce qu’a annoncé jeudi la section locale 1944 du Syndicat des Métallos.

«Je suis fière de nos membres qui se sont exprimés en vue d’accorder un solide mandat de grève au syndicat, a affirmé Donna Hokiro, présidente de la SL 1944. Le comité de négociation peut maintenant retourner à la table, sachant qu’il bénéficie du soutien et de la force de nos membres.»

Les Métallos et Telus négocient depuis octobre 2021 et les membres sont sans contrat de travail depuis le 31 décembre dernier. Après que Telus ait refusé de retirer ses demandes de concessions, le syndicat s’est tourné vers les membres afin d’obtenir un mandat de grève.

«Il faut que la compagnie se décide à écouter le message du syndicat et de ses membres, à savoir que nous n’allons pas accepter une autre série de concessions, surtout quand l’entreprise réalise de gros profits. Telus doit retirer ses demandes de concessions et accorder à nos membres la sécurité d’emploi et les hausses salariales qu’ils méritent», a ajouté Donna Hokiro.

«Le message envoyé par le mandat de grève d’aujourd’hui est clair : Telus doit immédiatement cesser de détourner des emplois bien rémunérés vers l’étranger et de compter sur ses pratiques abusives de recourir à des sous-traitants mal payés, a déclaré Marty Warren, directeur national pour le Canada du Syndicat des Métallos. Quand des entreprises au Canada, comme Telus, gagnent des milliards de dollars chaque année, les Canadiens sont en droit de s’attendre à ce qu’ils restent, pour la plupart, dans les localités où ils ont été gagnés. Si la société Rogers peut ramener des emplois au Canada, pourquoi Telus ne le peut-elle pas?»

Le Syndicat des Métallos représente 225 000 membres dans presque tous les secteurs économiques au Canada, dont 7 000 membres chez Telus, et il est le plus important syndicat du secteur privé en Amérique du Nord, comptant 850 000 membres au Canada, aux États-Unis et aux Caraïbes.

Chaque année, des milliers de travailleuses et travailleurs choisissent d'adhérer au Syndicat des Métallos en raison de sa solide expérience à créer des lieux de travail plus sains, plus sécuritaires et plus respectueux, et à négocier de meilleures conditions de travail et une rémunération plus équitable, notamment de bons salaires, de bons avantages sociaux et de bonnes pensions.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20221005005964/fr/

Contacts

Pour plus de renseignements :
Donna Hokiro, présidente, SL 1944, Syndicat des Métallos, 604 437-8601 (bureau), donna.hokiro@usw1944.ca
Marty Warren, directeur national pour le Canada, Syndicat des Métallos, 416 544-5951
Shannon Devine, Communications, Syndicat des Métallos, 416 894-7118 (cell.), sdevine@usw.ca