La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 855,21
    -122,87 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    11 437,25
    -184,46 (-1,59 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0857
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • BTC-EUR

    21 326,13
    -595,30 (-2,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    523,72
    -14,16 (-2,63 %)
     
  • S&P 500

    4 031,63
    -38,93 (-0,96 %)
     

Les syndiqués de Telus se mobilisent dans tout le Canada pour obtenir un contrat équitable

BURNABY, Colombie-Britannique, November 27, 2022--(BUSINESS WIRE)--Les travailleurs et travailleuses syndiqués de Telus, membres de la section locale 1944 du Syndicat des Métallos, se mobilisent pour exiger un contrat équitable et organisent une série d'actions de sensibilisation auprès du public partout au pays.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20221125005366/fr/

United Steelworkers union shines a spotlight on Telus' offshoring of jobs, at the Rogers Centre in Toronto. (Photo: Business Wire)

« Suite à des contrats de travail précédents imposant des concessions exigées par Telus, nos membres en ont assez. Ils passent à l'action partout au pays pour exiger un contrat équitable », a déclaré Donna Hokiro, présidente de la section locale 1944 des Métallos.

Cette semaine, les syndiqués ont distribué des tracts dans des magasins de Telus à Vancouver, Burnaby et Calgary afin de sensibiliser les gens à leur négociation et au travail que les membres réalisent ici au Canada. À Vancouver, les membres des Métallos ont été rejoints par d'autres militants syndicaux qui assistaient au congrès de la Fédération du travail de la Colombie-Britannique.

Les membres ont également distribué des tracts lors du Canadian Telecom Summit (Sommet canadien sur les télécommunications), à Toronto, pour insister sur l'importance de conserver les emplois dans le secteur des télécommunications au Canada. Le célèbre projecteur d’images, ou «bat-signal,» des Métallos a été projeté de façon très visible sur des lieux d’intérêt de Toronto, notamment le Rogers Centre et la tour CN, ainsi que sur le centre de congrès accueillant le sommet sur les télécommunications et sur les tours Telus au centre-ville de Toronto et à Scarborough.

La semaine prochaine, les syndiqués diffuseront leur message sur la colline du Parlement à Ottawa en allant à la rencontre des députés pour parler de l'industrie canadienne des télécommunications et du travail des membres du Syndicat des Métallos dans tout le pays. Dans les semaines à venir, il y aura d'autres actions menées aux magasins de Telus, dans des collectivités partout au Canada.

« Je crois fermement que nous pouvons obtenir un contrat équitable, mais c'est vraiment à Telus de retirer ses demandes de concessions déloyales. À l'heure où l'entreprise réalise des profits énormes, Telus peut se permettre d'offrir à ses travailleurs et travailleuses une plus grande sécurité d'emploi et des augmentations de salaire », a fait valoir Donna Hokiro.

Les deux parties sont en négociation depuis octobre 2021, et les membres n'ont plus de contrat depuis le 31 décembre 2021. Début octobre 2022, les travailleurs et travailleuses de Telus ont voté massivement à 97 % pour donner à leur syndicat un mandat de grève.

Le Syndicat des Métallos représente 225 000 membres dans presque tous les secteurs économiques au pays, dont 6 800 membres chez Telus, et constitue le plus important syndicat du secteur privé en Amérique du Nord, comptant 850 000 membres au Canada, aux États-Unis et aux Caraïbes.

Chaque année, des milliers de travailleuses et travailleurs choisissent d'adhérer au Syndicat des Métallos en raison de sa solide expérience à créer des lieux de travail plus sains, plus sécuritaires et plus respectueux et à négocier de meilleures conditions de travail et une rémunération plus équitable, notamment de bons salaires, de bons avantages sociaux et de bonnes pensions.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20221125005366/fr/

Contacts

Donna Hokiro, présidente de la section locale 1944 du Syndicat des Métallos, 604 437-8601 (bureau), donna.hokiro@usw1944.ca
Shannon Devine, service des communications du Syndicat des Métallos, 416 894-7118 (mobile), sdevine@usw.ca